Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Geek

Deepnude ou la terrible application qui déshabille les femmes sans leur consentement

Publié par Églantine le 10 Juil 2019 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les fondateurs de Deepnude ont été obligés de retirer l’application après une vive polémique. Créée par des hommes, l’appli permettait de dénuder des femmes et engendrait du revenge porn. 

La suite après cette publicité

Même Black Mirror n’aurait pas pensé à ce scénario. Avec près de 500 000 utilisateurs en quelques jours, l’application, mis en place le 23 juin dernier, permettait de déshabiller virtuellement des femmes grâce à une intelligence artificielle et à des algorithmes.

>>> À lire en plus : Arnaque : une fausse application Android arnaque 10 millions d’utilisateurs Samsung

La suite après cette vidéo

Deepnude ou le non-consentement des femmes

La suite après cette publicité

« Le superpouvoir dont tu as toujours rêvé » , voici le slogan de Deepnude sur son compte Twitter. Basée sur des deep fakes ou une technique de synthèse d’images, l’application estonienne utilisait la photo d’une femme habillée, envoyé par son utilisateur, et fournissait en échange une photo de cette femme totalement nue ! Pour réaliser ce montage, l’application se basait sur sa banque d’images de corps féminins nus comme des seins ou des vulves. Même si les photos étaient fausses, le consentement des femmes n’était pas du tout la priorité du site…

https://twitter.com/mibadass/status/1147809394823966720

>>> À lire en plus : La folie des selfies est plus meurtrière que les attaques de requins !

La suite après cette publicité

Revenge porn et fermeture de l’appli

Dans une société où les femmes sont harcelées et agressées, l’application Deepnude en a rajouté une couche. En diffusant des photos de femmes nues, elle engendrait des risques de revenge porn, le fait de se venger en rendant publiques des images de femmes ou hommes nus sans leur consentement. Pour Numerama, le risque d’harcèlement augmente avec cette application : « Les images sont parfois d’une telle qualité qu’il est difficile de les distinguer de vraies images. En conséquence, elles peuvent être utilisées à des fins de manipulation. »

Pour se défendre de tout voyeurisme, les créateurs ont parlé de « curiosité » et de « plaisir » et justifie le choix de leur application d’une manière assez lunaire : « Je me suis aussi dit : la technologie est prête. Donc si quelqu’un a de mauvaises intentions, avoir DeepNude ne change pas grand-chose…. Si je ne le fais pas, quelqu’un d’autre le fera dans un an. » Après une vive polémique, les fondateurs ont annoncé fermer l’application après quelques jours d’utilisation en disant que « le monde n’est pas prêt pour DeepNude. »

La suite après cette publicité

En 2019, le corps d’une femme est toujours malheureusement considéré comme un objet sexuel. 

https://twitter.com/deepnudeapp/status/1144307316231200768

>>> À lire en plus : Top 10 des meilleurs sites de sous-titres français pour films et séries

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.