Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Faites attention au chantage à la webcam, voici comment ne pas tomber dans le piège

Publié par Manon le 08 Fév 2020 à 18:07

Le chantage à la webcam est de plus en plus fréquent sur nos ordinateurs. Découvrez comment ces cyber-pirates agissent et comment éviter de tomber dans leur piège. 

arnaque chantage webcam

>>> À lire aussi : Coronavirus : le virus chinois pourrait avoir un sérieux impact sur les iPhone

Le chantage à la webcam explose depuis plusieurs mois

Entre la prise de contrôle sur votre ordinateur, la détention d’images compromettantes ou encore les demandes de rançon, voici la méthode employée par ces pirates du web. Ils vous envoient un message avec votre propre adresse mail, en prétextant que vous avez été filmé lorsque vous visitiez des sites pornographiques.

En vous promettant de ne pas les divulguer, ils demandent en contrepartie une rançon de quelques centaines à des milliers d’euros. Afin de vous faire croire qu’il contrôle votre ordinateur, le pirate dévoile aussi un de vos mots de passe.

Le nombre de chantages à la webcam a explosé en 2019. Et « dans les cas réels de sextorsion ciblée, la victime « connaît » son maître chanteur auquel elle a fourni des images ou vidéos compromettantes de son plein gré après avoir été abusée » explique la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr.

>>> À lire aussi : Devenir les yeux d’un non-voyant et l’aider dans des tâches quotidiennes grâce à une appli

Comment éviter de tomber dans ce piège?

Pour éviter d’être confronté à l’un de ces chantages, méfiez-vous. Si le pirate vous divulgue un de vos mots de passe, cela ne signifie pas qu’il a piraté votre ordinateur. Si vous ne cédez pas à la pression et au chantage, ne réglez pas de rançon, et « il ne se passera certainement rien de plus. »

Aussi, changez de mot de passe et conservez les preuves en faisant des copies des messages. Vous pourrez signaler ces tentatives d’extorsion aux autorités.

Téléchargez, complétez et envoyez le formulaire de plainte pour les extorsions crypto-porno. Vous devez le renvoyer à l’adresse cyber-chantage@interieur.gouv.fr ou par courrier à la Sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité de la Police.

Vous pouvez également signaler le mail frauduleux à l’adresse dédiée : internet-signalement.gouv.fr. Nous vous rappelons que l’extorsion est un délit passible de sept ans de prison et de 100 000 euros d’amende.

>>> À lire aussi : Toyota propose une solution pour ne plus confondre frein et accélérateur !