Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Elles réussissent à payer 30 euros de courses au lieu de 2 900 euros, que s’est-il passé ?

Publié par Elodie GD le 18 Mai 2023 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Embauchée dans un supermarché Carrefour de Thionville (Moselle) pour une durée de quatre mois, une jeune caissière a tenté d’escroquer ses employeurs à l’aide de ses sœurs qui faisaient leurs courses.

>> A lire aussi : ALDI : un client met en place une tactique sournoise pour ralentir la caissière

Des courses pour un prix dérisoire

Certains seraient prêts à tout pour la famille. C’est le cas de cette caissière qui a été embauchée par un supermarché Carrefour de Thionville. Dans ses colonnes, Le Républicain Lorrain a rapporté l’histoire à peine croyable de la jeune femme de 23 ans.

Les faits se sont produits en décembre 2020. Alors qu’elle était à son poste, les deux sœurs de la jeune femme arrivent au supermarché.

Leur plan est simple : utiliser les scanettes, qui servent à scanner les articles, afin de payer leurs courses pour une somme dérisoire.

Courses

>> A lire aussi : Afida Turner complètement hystérique ? Elle s’en serait prise violemment à une caissière ! (Vidéo)

Des caddies remplis à ras-bord

Ainsi, pendant plusieurs minutes, elles empilent consciencieusement une montagne de courses dans leurs caddies. À la fin de leurs emplettes, elles se dirigent vers la caisse de leur sœur afin de mettre leur plan à exécution.

Pour cause, elles avaient amassé pas moins de 2 900,75 euros d’achats. Une somme exorbitante qui passera à environ 30 euros grâce à leur combine.

Par la suite, elles avaient pour projet de se rendre dans le parking du supermarché et de décharger le contenu de leurs caddies dans le coffre de la voiture de la caissière.

Deux mois de prison ferme

Seulement, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Un vigile attentif a remarqué que les deux caddies poussés par les deux femmes ne disposaient que d’une scanette. Il les a ainsi interpellées à la sortie du magasin et a découvert le pot aux roses. Suite à quoi, la marchandise volée a été récupérée.

Au moment du procès, qui s’est tenu en 2021, l’avocate de la jeune caissière a souligné que ce n’était pas sa cliente qui avait eu l’idée de cette arnaque. « Ce sont mes sœurs qui ont eu l’idée. Au début, je ne voulais pas » , a appuyé la principale concernée.

Elle aurait fini par céder. Cependant, selon ses dires, il était prévu que ses sœurs ne mettent que des produits alimentaires dans leurs caddies. Or, elles ne se sont pas tenu au plan initial, comme l’a fait remarquer le président du tribunal, Eric Lambert. Il a notamment précisé « qu’il n’y avait que 300 euros de denrées alimentaires » .

Le casier judiciaire de l’accusée étant vierge, elle a écopé d’une peine légère. Elle avait le choix entre 70 heures de travail d’intérêt général ou, à défaut, d’une peine de deux mois de prison ferme.

>> A lire aussi : Où va-t-on ? Une influenceuse réprimandée par une caissière pour sa tenue jugée inappropriée

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0