Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Arielle Dombasle abasourdie par l’anatomie « stupéfiante » d’un célèbre acteur manifestement très gâté par la nature…

Publié par Leslie le 20 Juin 2019 à 9:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Arielle Dombasle est devenue membre des Grosses Têtes animées par Laurent Ruquier sur RTL. Une occasion pour la chanteuse de revenir sur un moment embarrassant vécu avec un acteur américain…

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Danse avec les stars : après son élimination, Arielle Dombasle dézingue l’émission de TF1 (vidéo)

Arielle Dombasle et sa rencontre avec Don Johnson

Mardi 18 juin, Arielle Dombasle était au micro des Grosses Têtes sur RTL. En compagnie des autres chroniqueurs, la chanteuse s’est mis à échanger sur la Floride, un endroit qu’elle connaît bien. En effet, elle a joué dans les années 80 dans un épisode de la célèbre série Miami Vice aux côtés de Don Johnson et de Philip Michael Thomas. Une belle occasion pour la sirène de rencontrer deux grands acteurs américains et de vivre une anecdote pour le moins embarrassante. Une perche tendue que Laurent Ruquier s’est empêché de saisir en lui lançant : « On dit que Don Johnson avait le plus gros organe d’Hollywood. » Un petit rire de la blonde qui avoue alors l’avoir vu entièrement nu. « Il m’a invité dans son very super luxury bungalow et alors, il était nu. Et comment dire… » , a-t-elle commencé à se remémorer.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : La blague osée de Laurent Ruquier dans les Grosses têtes provoque un fou-rire en plateau

Arielle Dombasle évoque « l’engin » de Don Johnson

Face à cette petite phrase lancée et laissée en suspens, Roselyne Bachelot s’est empressée de lui demander : « Il était en érection? ». Arielle Dombasle a affirmé avant d’ajouter : « C’était le cas. Moi, j’étais très affolée (…) c’est assez stupéfiant quand même ! ».

La suite après cette publicité

Très intéressé par cette histoire, Laurent Ruquier a tenu à en savoir plus en lui demandant de raconter la suite. « C’est vrai que c’était un homme plein de tempérament. Mais moi, j’étais amoureuse de quelqu’un en France et je n’avais pas eu envie de rester dans le bungalow », a simplement répondu la diva en bottant en touche avec finesse. Un grand moment, assurément !

> L’incroyable histoire de ces hommes trop bien membrés qui vivent en réalité l’enfer !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.