Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Connaissez-vous le syndrome d’Alice au pays des merveilles ?

Publié par Camille Lepeintre le 11 Juin 2022 à 16:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Vous connaissez sûrement le syndrome de Stockholm, le syndrome Pili tranguli, le syndrome de Tourette… Mais connaissez-vous le syndrome d’Alice au pays des merveilles ? Méconnu de beaucoup, ce trouble neurologique rare est tout simplement bluffant.

Syndrome Alice au pays des Merveilles

Quel est cet étrange phénomène ?

Les personnes atteintes sont majoritairement des patients migraineux. Ils sont victimes d’illusions visuelles (objets qui rétrécissent ou qui grossissent, membres qui disparaissent), d’hallucinations auditives et d’une perception modifiée de la vitesse ou de son image (transformation du corps, membres allongés…). Encore peu abordé dans les médias, ce syndrome n’est pourtant pas dangereux. Il ne reste d’ailleurs jamais longtemps. Lors des crises, les vaisseaux du cerveau vont se resserrer entre eux et l’irrigation de certaines régions cérébrales va générer les hallucinations. Cette maladie neurologique touche également les personnes épileptiques.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Selon, John Todd, psychiatre britannique et premier médecin à avoir mené une expérience sur le sujet, les personnes atteintes étaient capables de distinguer les hallucinations de la réalité. S’ils étaient tous sensibles aux migraines, ils ne souffraient d’aucune tumeur au cerveau, de troubles de la vision ou de maladie mentale. Vous l’aurez donc compris, tout le monde peut être confronté à ce type de syndrome.

Le syndrome d’Alice au pays des merveilles, pourquoi ce nom ?

Alors qu’il se fait également appeler « syndrome de Todd » en référence au psychiatre du même nom, le syndrome d’Alice au pays des merveilles porte bien son paronyme. Vous avez déjà vu le dessin animé de Walt Disney, ou le live-action de Tim Burton, avec Johnny Depp, qui a récemment remporté son procès ? On vous conseille de le revoir, ou de le relire ! En fait, le personnage d’Alice dans l’histoire originale rêve d’un monde imaginaire pour échapper à la réalité. « Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ? » . Un monde où justement elle voit des choses insensées : objets petits, grands, gros, animaux qui parlent…

Elle se plonge dans un univers irréel où tout le monde semble « fous » , comme si chacun avait pris un champignon hallucinogène avant de venirLe « syndrome de Todd » est donc similaire à l’expérience vécue par Alice. Et ce n’est pas le fruit d’un hasard. Lewis Carroll, l’écrivain, était lui aussi victime de migraines avec des symptômes similaires aux personnes atteintes de ce syndrome. Donc, tout nous laisse penser qu’il s’est servi de ses expériences migraineuses pour écrire son roman. Il a d’ailleurs consulté un ophtalmologiste pour des manifestations visuelles dues à ses migraines. Alors, si vous aussi, vous êtes atteint d’hallucinations à cause des migraines, ne cherchez pas plus loin ! Tout comme Alice, et Lewis Carroll, vous avez le « syndrome de Todd » !

Le syndrome de Diogène est lui aussi une maladie particulièrement troublante, en avez-vous déjà entendu parler ?

0