Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Ce bébé naît avec une corne à la place des jambes, les médecins sont sans voix

Publié par Lou Tabarin le 04 Sep 2022 à 9:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La naissance d’un enfant est toujours un miracle de la vie. Il l’est d’autant plus lorsqu’un fait insolite se produit. En Inde, une femme a accouché d’un bébé à la particularité physique rarissime. D’après les docteurs, il présente une malformation semblable à une corne à la place de ses jambes.

Bebe

Un bébé miraculé né sans jambes

Chaque jour dans le monde, environ 380.000 femmes donnent naissance à un petit être. Parmi ce chiffre exorbitant, il existe forcément des cas exceptionnels. Celui qui s’est déroulé à l’hôpital de Manpura, situé au nord de l’Inde, va vous surprendre.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le vendredi 26 août, un bébé est né dans des conditions préoccupantes. Selon un médecin, qui s’est exprimé dans la presse locale, son corps n’est pas assez développé, et son poids bien en dessous de la moyenne. Mais ce n’est pas ce qui a le plus surpris les médecins.

Contrairement à un humain normalement constitué, le nouveau-né n’a pas deux jambes. À la place, il se retrouve avec une structure osseuse que les médecins comparent à une corne.

Ces autres bébés aux particularités physiques rares

Décidément, c’est l’été de tous les miracles en Inde. Le 2 juillet dernier, une jeune femme prénommée Kareena a donné naissance à un bébé à quatre jambes et quatre bras.

La petite fille, qui se porte bien, a été considérée comme une incarnation de Dieu par les locaux. Vishnou, une divinité adulée par les adeptes de l’hindouisme, a lui aussi cette particularité physique.

Aux États-Unis, un phénomène bien différent s’est produit dix jours plus tard. 16 mois après sa naissance, un bébé a présenté des signes de puberté. Le petit garçon, aux proportions corporelles supérieures à la moyenne, avait un taux de testostérone très élevé. Résultat, il s’est retrouvé avec des poils pubiens, chose extrêmement rare puisque cela se produit normalement à l’adolescence.

La fin de cette histoire est totalement improbable. Rendez-vous sur l’article dédié à ce sujet pour découvrir toute l’histoire de ce nouveau-né prépubère. En attendant, n’oubliez jamais que, comme le dit le poète Johann Dizant, « la différence est un espoir pour l’humanité » .