Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Un député fait une drôle de proposition pour la vaccination !

Publié par Lucie B le 13 Mar 2021 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lundi 8 mars, dans une lettre adressée au ministre de la Santé Olivier Véran, le député des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval propose que les vétérinaires participent à la campagne vaccinale.

vétérinaires

À lire aussi : Érections incontrôlables : ce nouveau symptôme Covid qui inquiète

Des vétérinaires pour vacciner des humains

« Des vétérinaires peuvent prêter main-forte pour vacciner la population contre le Covid-19 » . C’est une proposition suggérée par le député Loïc Dombreval qui fait parler. Dans un courrier adressé à Olivier Véran, le ministre de la Santé, le député LREM souhaite que les vétérinaires, qui sont des professionnels de la santé animale, puissent également vacciner les humains contre le Covid-19.

L’élu rappelle qu’en « mars 2020, les vétérinaires (…) ont été 4637 à se porter volontaires auprès des Agences régionales de santé, pour faire partie de la réserve sanitaire » .  Ce chiffre est selon lui, « le signe de leur volonté d’engagement et du lien étroit de solidarité qui lie les professionnels des santés humaine et animal » .

Des problèmes de mises en place

Cette proposition intervient alors que les médecins généralistes sont en colère : en effet, ils ne peuvent commander des vaccins cette semaine, la priorité étant donné aux pharmaciens. Ouvrir l’accès aux vétérinaires doit donc s’accompagner d’un plus grand nombre de doses vaccinales, sous peine de voir la colère gronder encore.

Mais pour Loïc Dombreval, son idée fait sens et il la maintient, malgré les railleries d’autres élus. « Cette proposition est tout sauf farfelue. Les vétérinaires sont des personnels de santé, certes de santé animale, mais il faut sortir de cette idée qu’on ne veut pas être traité comme un chien » .

Il reste cependant encore un problème, comme le souligne Jean-Luc Angot, le président de l’Académie vétérinaire de France. « Les vétérinaires sont des professionnels de service et non de santé, ils ne sont pas habilités. Mais vu la situation, on pourrait rapidement changer les textes, comme on l’a fait pour permettre les tests PCR dans nos laboratoires » .

Source : Le Parisien

À lire aussi : Variants du Covid-19 : Comment expliquer leur apparition soudaine et simultanée ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.