Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

A 7 ans, il se fait raccompagner chez lui par les policiers car sa mère ne peut pas payer la cantine !

Publié par Céline le 13 Sep 2021 à 11:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un élève âgé de seulement 7 ans a été reconduit chez lui à Saint-Médard-de-Guizières en Gironde, par un policier municipal, car sa mère n’avait pas réglé plusieurs factures de cantine. Celle-ci, très en colère, dénonce pleinement la méthode employée.

A 7 ans, il se fait raccompagné chez lui par les policiers car sa mère ne peut pas payer la cantine !

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Scandale : La mairie de Béziers retire les menus sans porc des cantines scolaires 

A 7 ans, il se fait raccompagner à son domicile par des policiers, car sa mère ne peut pas payer la cantine !

À cause de nombreuses factures impayées de cantine, un petit garçon âgé de 7 ans a été accompagné à son domicile le midi par un policier municipal de la ville de Saint-Médard-de-Guizières en Gironde. Le motif en cause est que sa mère n’aurait pas payé les factures depuis 2019. Au total, elle a une dette de 800 euros de repas non versés à la municipalité. Cela correspondrait à plusieurs centaines de déjeuners depuis 2019.

>>> À lire aussi : À 86 ans, il mange à la cantine d’un collège tous les jours pour ne pas souffrir de solitude

La mère reconnait les faits, mais dénonce l’humiliation subite par son petit

Si la mère reconnaît bien évidemment sa part de responsabilité, elle dénonce toutefois l’humiliation subite par son fils de 7 ans. En effet, elle aurait préféré qu’ils lui disent de venir le chercher. Comme elle l’a stipulé à BFMTV, ce ne sont pas des histoires d’enfant, le petit n’étant absolument pas au courant. Le pauvre petit s’est en effet rendu à la cantine ce jour-là comme toujours depuis la rentrée.

C’est alors qu’un policier est venu vers lui devant tout le monde pour le raccompagner chez lui. Chirley Raymond, mère de l’enfant, stipule également que peu importe la raison, il a seulement sept ans et demi. Et c’est très humiliant pour un enfant de cet âge de l’afficher comme ça devant toute l’école et tous les parents.

Ce n’est absolument pas normal de s’en prendre ainsi à un enfant innocent. Elle a également affirmé qu’elle avait prévu de régulariser sa situation dans le mois. De son côté, la mairie a expliqué pour se défendre qu’elle avait déjà reçu la mère et qu’elle lui avait dernièrement adressée un courrier pour payer sa dette qui s’élèverait à ce jour à 800 €.

>>> À lire aussi : Un repas végétarien par semaine imposé dans les cantines scolaires