Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Il cambriole 42 logements avec une technique très étonnante

Publié par Justine le 30 Mai 2020 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un cambrioleur ingénieux qui sévit dans les Hauts-de-Seine. L’individu a cambriolé pas moins de 42 logements après avoir mis au point une technique très étonnante et inquiétante pour les particuliers. Découvrez sans plus attendre son mode opératoire !

Hauts-de-seine cambriolage

>>> À lire aussi : En plein confinement, des voleurs ont commis une erreur qui ne pardonne pas…

Un cambrioleur expérimenté agit dans les Hauts-de-Seine

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Âgé de 25 ans, le suspect a été appréhendé par la police des Hauts-de-Seine, suite à une erreur de parcours. En effet, en septembre 2019, il a été aperçu dans un pavillon de Meudon-la-Forêt, après un vol de 1000€ en liquide et de bijoux. Un témoin a pu faire une description précise du cambrioleur en scooter qui se trouve actuellement à la maison d’arrêt de Nanterre.

Le voleur expérimenté, agi depuis 2017, il a cambriolé pas moins de 42 logements à l’aide de fausses clés. Fabriquées lui-même, ces fausses clés lui permettaient de déjouer un type particulier de serrures et d’entrer facilement dans n’importe quel logement.

>>> À lire aussi : Un homme se fait cambrioler chez lui et découvre que le voleur n’est autre que son cousin

Les Hauts-de-Seine : son terrain de jeu

C’est ainsi qu’il a mis la main sur un butin estimé à 150 000 euros ! Désormais en garde à vue, le jeune homme affirme avoir empoché 50 000 euros, pas plus. « Il minimise mais n’est pas sur une position où il nie en bloc. Il reconnaît certains faits alors que pour d’autres, il dit ne pas se souvenir, sans formellement contester », dévoile une source proche de l’affaire. Le suspect a cambriolé les logements généralement situés dans des quartiers populaires tels que Clamart, Meudon et Issy-les-Moulineaux.

Désormais, une enquête est ouverte par la cellule de lutte anti-cambriolage de la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. Une source proche du dossier affirme qu’ « Il s’attaquait à un type précis de serrure connue sous le nom de « serrure sans souci ». Il parvenait à les forcer avec une fausse clé qu’il façonnait lui-même et qu’il réussissait à adapter en la limant un peu ».

>>> À lire aussi : La police arrive pour un cambriolage… c’est un robot aspirateur qui s’était mis en marche

Sources : Le Parisien, Sputnik