Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : les animaux peuvent-ils être homosexuels ?

Publié par Camille Lepeintre le 29 Mar 2022 à 13:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a parfois des questions insolites qui nous viennent à l’esprit et dont la réponse nous est inconnue. Le Tribunal du Net est justement là pour y répondre. Vous pourrez ensuite briller en société en partageant votre savoir avec vos proches.

Après s’être questionné sur la couleur rose associée à la féminité, nous nous intéressons aujourd’hui à l’homosexualité chez les animaux. Existe-t-elle, selon vous ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Bonobos homosexuels

L’homosexualité existe-t-elle chez les animaux ?

On dit souvent que l’Homme et l’animal sont similaires, que seul le langage les différencie l’un de l’autre. Eh bien si l’espèce humaine est propice à l’homosexualité, selon les scientifiques, de nombreuses espèces animales seraient dans le même cas. Grâce aux multiples études éthologiques (étude des comportements animaliers), l’homosexualité serait même courante dans le milieu animalier et concernerait au moins 450 espèces différentes qui partageraient des rapports sexuels entre même sexe. Alors quelles sont les espèces concernées ?

Selon le biologiste australien Geoff McFarlane, célèbre pour ses travaux d’études, 5 % des activités sexuelles des oiseaux sont homosexuelles. Des statistiques qui apparaissent après qu’il ait étudié 93 espèces différentes. Pour les oies cendrées, par exemple, ce sont 20 % de couples homosexuels. Le scientifique explique que les oies sauvages s’accouplent avec des mâles pour procréer une progéniture mais que ces mâles ne sont que de passage. Elles élèvent ensuite leurs oisons avec leur partenaire femelle.

Pour les manchots c’est le même scénario. Si l’on sait que chez le manchot empereur, seul le mâle couve l’œuf, c’est plutôt insolite de savoir qu’ils préfèrent rester entre eux pour couver leurs œufs. Ils leur arrivent même d’en adopter d’autres, et d’échanger respectivement leur progéniture. En 2005, un zoo allemand a constaté un étrange phénomène. Six manchots de Humboldt présentaient des comportements homosexuels, en formant notamment trois couples entre mâles. Les soigneurs animaliers constataient des caresses homosexuelles entre eux. Ils ont voulu leur présenter des femelles pour voir comment ils réagiraient, les mâles n’ont pas fait attention à ces dernières. Les soigneurs ont ensuite apporté des œufs non couvés par des couples hétérosexuels et les ont donnés aux couples homosexuels. Les trois couples ont ainsi couvé et choyé leurs œufs, avant qu’ils ne les élèvent comme leurs petits. Une belle expérience qui pourrait résonner chez l’Homme aujourd’hui.

Un autre animal réputé pour son désir d’homosexualité, c’est le dauphin. Selon le chef et conservateur arachnologie (étude des arachnides), Christian Kropf, les grands dauphins sont bisexuels et cherchent à avoir un couple homosexuel durable. « Les dauphins mâles collent leur pénis partout, même dans l’évent de leur partenaire, situé sur la tête » , explique-t-il. Et selon des recherches menées par l’université Murdoch en Australie, si les dauphins sont autant sociables entre eux, c’est justement grâce à leur comportement homosexuel.

Chez les singes, c’est un phénomène qui revient beaucoup aussi. Principalement chez les chimpanzés bonobos, qui ont recours aux relations sexuelles entre deux individus du même sexe, pour apaiser les tensions au sein d’un même groupe. En 2016, une étude de la revue Plus One révélait le comportement homosexuel de deux femelles gorilles. Elles étaient toujours ensemble, et présentaient des comportements sexuels et homosexuels. Ne dit-on pas que le singe est le cousin éloigné de l’Homme ?

 

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI

 

0