Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Les sérievores, un poil dépressifs ?

Publié par La Rédaction le 15 Fév 2015 à 10:01

Supernatural, Doctor Who, Glee, House M.D., Game Of Thrones, Desperate Housewives, Friends, (vous avez quoi contre les classiques ?), Orange is the New Black, Once Upon A Time… Hm ? Oh, ça ? C’est seulement ma petite liste de cette semaine. J’ai des épisodes à rattraper, comprenez ?

 

Si vous êtes comme moi, peut-être que cette révélation vous étonnera : une étude américaine a révélé que le binge-watching (comprenez dévorer une série saisons après saisons) entraînerait un tas d’effets négatifs dans notre petite vie. À commencer par la dépression.

 

Bon, c’est vrai que quand notre personnage préféré meurt et qu’il se passe quelque chose qui ne nous plaît pas, on se sent mal, mais…La dépression ? Vraiment ? Dans l’étude, les « binge-watchers » seraient les personnes ayant développé le plus de symptômes liés à l’impression de solitude, la difficulté à gérer son comportement ou encore à la dépression.

 

Le binge-watching aurait le même effet qu’une drogue (oh ! si peu…). Mais pour vous remonter le moral, n’oubliez pas les côtés positifs (il y en a quand même !) : notre imagination et notre mémoire seraient stimulées, et notre capacité d’attention ressortirait grandie de tous ces épisodes. Ah, quand même !

 

Moi quand on me pose des questions sur Supernatural, par exemple...

Moi quand on me pose des questions sur Supernatural, par exemple…

Découvrez aussi : les séries les plus piratées en 2014

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.