Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Oui, la Rome antique avait déjà ses « tagueurs de pénis » !

Publié par Céline le 02 Juil 2022 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Vous ne le saviez certainement pas, mais dans la Rome Antique, il n’était pas rare de trouver des représentations phalliques… Au contraire même ! Mais à l’origine, c’était beaucoup plus respectueux… Ou pas !

Incroyable ! La Rome antique avait déjà ses "tagueurs de pénis" !

YouTube

Les vidéos du jour à ne pas manquer

L’homme était-il déjà autant irrespectueux ?

Si vous vous demandez si dans la Rome antique on utilisait déjà des représentations de pénis pour insulter son prochain, eh bien… Figurez-vous que oui ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, si à une certaine époque les représentations de phallus étaient considérées comme étant un symbole sacré, il s’avère que cela n’a pas toujours été le cas.

En effet, dans la campagne du comté de Northumberland, au nord de l’Angleterre, une pierre assez particulière a dernièrement été découverte. Pour mieux comprendre cette histoire incroyable, il faut savoir que cette région fait souvent l’objet de fouilles archéologiques. Le site étant un témoin de l’occupation romaine de la Grande-Bretagne. Mais le 19 mai dernier, cet archéologue bénévole ne s’attendait certainement pas à ce qu’il allait trouver !

Un bénévole fait une incroyable découverte !

Dylan Herbert, bénévole sur un site de fouilles, ne s’attendait certainement pas à faire une telle découverte ! Ce biochimiste à la retraite a, en effet, découvert une pierre datant de la Rome antique sur laquelle est gravée un pénis… Mais pas que ! Il y avait également une étrange inscription qui a tout d’une injure… 

En effet, sur cette pierre, haute de 15 cm et large de 40 est ainsi gravé  » SECVNDINVS CACOR « . Ce qui signifie, selon des spécialistes de l’épigraphie romaine, « Secundinus, le chieur  » . Autrement dit, un jeune de la Rome antique en avait visiblement marre d’un autre nommé Secundinus… Mais il était suffisamment courageux pour préférer le graver à jamais dans une pierre, plutôt que de l’exprimer à vive voix… Un jeune homme qui, si la réincarnation existe, est certainement depuis ce temps passé devenu un courageux hater du web.

Source : Slate
0