Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Scandale de Noël : Un Recteur d’Église Brise le Mythe du Père Noël Devant des Enfants Ébahis

Publié par La rédaction le 24 Déc 2023 à 17:30

La magie de Noël a été ternie pour de nombreux enfants et parents à Stevenage, Hertfordshire, suite à un incident survenu lors d’un concert de Noël à l’église St Nicholas.

Le révérend Edward Keene, recteur de l’église, a choqué son jeune auditoire en déclarant que le Père Noël n’existait pas. Cette révélation inattendue a suscité une vague d’indignation parmi les parents, mettant en lumière les tensions entre les traditions de Noël et les enseignements religieux.

À lire aussi : Blague du jour : Le père Noël rentre épuisé de sa tournée

Le mythe du Père Noël s’est effondré

Lors de ce concert de Noël, destiné aux élèves de 11 et 12 ans de l’académie Barclay, le révérend Keene a pris la parole pour démentir l’existence du Père Noël, ainsi que celle de son traîneau volant et de ses rennes infatigables.

Cette annonce a été faite dans le cadre d’un sermon sur la vérité, le révérend estimant que les enfants, désormais au collège, étaient assez grands pour entendre cette « vérité ». Cependant, cette approche a été loin de faire l’unanimité. Emma Race, une mère dont la fille faisait partie des 200 enfants présents, a exprimé son mécontentement, soulignant que sa fille était rentrée à la maison très perturbée par cette révélation.

Le révérend Keene, confronté à la colère des parents, a défendu sa décision, tout en promettant d’aborder le sujet différemment à l’avenir. Il a expliqué que son intention n’était pas de causer du tort, mais de s’adresser à un public d’âge scolaire secondaire, pour qui le message serait différent de celui destiné à des enfants plus jeunes.

Le débat houleux de la croyance du Père Noël

Cette situation soulève des questions importantes sur l’âge approprié pour révéler certaines vérités aux enfants et sur le rôle des institutions, telles que les écoles et les églises, dans la préservation des traditions enfantines. Les réactions des parents reflètent une préoccupation commune : préserver l’innocence et la magie de l’enfance, surtout pendant des périodes festives comme Noël.

L’académie Barclay, consciente de l’impact de cet incident sur ses élèves, a pris des mesures pour s’assurer qu’un tel événement ne se reproduise pas. Un porte-parole de l’école a confirmé que des discussions seraient entamées avec l’église pour éviter une répétition de l’incident l’année prochaine, reconnaissant les problèmes et le stress causés par cette révélation inattendue.

L’incident à l’église St Nicholas de Stevenage soulève des questions délicates sur la manière de concilier les traditions festives avec les enseignements religieux et éducatifs. Alors que le révérend Keene a exprimé ses regrets pour le trouble causé, cet événement reste un rappel poignant de la sensibilité nécessaire lorsqu’il s’agit de traiter des croyances et des traditions chères aux enfants et à leurs familles. La magie de Noël, pour beaucoup, réside dans ces histoires et légendes qui éveillent l’imaginaire et le merveilleux, un aspect essentiel de l’enfance à préserver.

À lire aussi : « Oh mon Dieu, tu fais mal » : le marié se fait réprimander par le prêtre au moment d’embrasser sa femme pendant la cérémonie

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.