Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Interviews

« J’ai fait 6 tentatives de suicide » : Sophie, borderline, raconte son quotidien avec ce trouble de la personnalité (vidéo)

Publié par Gabrielle le 16 Mai 2022 à 6:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les maladies et troubles psychiatriques sont encore aujourd’hui des sujets tabous. D’abord diagnostiquée dépressive, Sophie est plus tard diagnostiquée borderline. Un trouble de la personnalité encore peu connu et dont elle a décidé de parler sur les réseaux sociaux. Mère de famille, la jeune femme se bat contre cette maladie psychiatrique et nous a partagé son histoire. Découvrez son interview exclusive pour le TDN dans la vidéo ci-dessous.

Le trouble de la personnalité borderline se forme durant l’enfance

Sophie est une jeune femme de 27 ans qui est maman de deux petits garçons. Elle souffre du trouble de la personnalité borderline, et a décidé d’en parler afin d’aider et de sensibiliser. Particulièrement méconnu, ce trouble a été mis en lumière récemment avec le diagnostic d’Amber Heard lors de son procès contre Johnny Depp.

Qu’est-ce que le trouble de la personnalité borderline ? « C’est un trouble qui se forme durant l’enfance s’il y a un abandon, des problèmes familiaux, de la violence » , explique la jeune femme. En raison de l’un de ces traumatismes, la zone du cerveau liée à l’attachement ne se développe pas correctement. Suite à cela, les enfants développent une peur de l’abandon.

« J’ai commencé à être borderline à l’âge de 9 ans mais je ne le savais pas » , raconte Sophie. À cet âge, elle a perdu son grand-père. Ce décès va déclencher beaucoup de colère chez la jeune fille qu’elle est. La petite fille est en fait devenue borderline mais ne le sait pas encore. Plus tard, l’adolescente fera beaucoup de bêtises. Elle prendra notamment de la drogue sous forme de cachets. « Ça me soulageait intérieurement mais aussi je me faisais du mal » , se souvient-elle.

Sophie a une enfance difficile puisqu’à 3 ans elle a eu un cancer infantile. Ses parents ont ensuite divorcé alors qu’elle avait 5 ans. La petite fille s’est sentie rejetée et a pris pour repère masculin son grand-père. Après son décès, « tout est parti en vrille » , se souvient la jeune femme.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

Une publication partagée par Sophie Lrds (@sophie_lrds)

Comment se caractérise ce trouble psychiatrique ?

Durant l’adolescence, c’est souvent la descente aux enfers pour les personnes borderlines. Souvent cela va se traduire par des abus d’alcool et de drogue. « Il y a beaucoup de tentatives de suicide aussi, moi j’en ai fait 6 en tout » , confie Sophie. Ce trouble n’est pas facile à vivre, la jeune femme indique que souvent « tout est blanc ou tout est noir« , il n’y a jamais de juste milieu.

Parmi les symptômes de ce trouble, on retrouve l’hypersensibilité qui est commune à plusieurs maladies psychiatriques : « On pourrait se rapprocher un petit peu de la bipolarité » . Autre symptôme fréquent : les tentatives de suicide à répétition. À 17 ans, Sophie fait sa première tentative de suicide. Elle est internée et diagnostiquée dépressive. Mais les tentatives de suicide continuent, à 21 ans elle est alors diagnostiquée borderline.

L’automutilation est également fréquente chez les personnes atteintes du trouble de la personnalité borderline. La peur de l’abandon est aussi un symptôme courant. Une situation difficile à vivre au quotidien, puisque cette peur se traduit par de la jalousie excessive voire de la paranoïa. Les relations amicales comme amoureuses sont donc très compliquées pour les borderlines : « j’ai tellement peur de l’abandon que je force les gens à m’abandonner sans le vouloir » .

sophie borderline

Sophie souhaite sensibiliser les gens via les réseaux sociaux

Si elle n’est pas totalement soignée, Sophie va beaucoup mieux notamment grâce aux traitements qui ont enlevé ses symptômes les plus graves. Les thérapies sont également très importantes pour les borderlines. « Le psychiatre ne parle pas avec l’adulte, il parle avec l’enfant, on soigne l’enfant qui est en nous et qui a été blessé » , explique Sophie.

La jeune femme est maman de deux petits garçons. « Je ne suis pas du tout la même avec eux » explique-t-elle. Sophie est calme et apaisée en présence de ses enfants. Selon son psychiatre, ils seraient même sa meilleure thérapie. Deux mois après la naissance de son premier fils, la jeune femme perd sa grand-mère. « S’il n’avait pas été là, je pense que je me serais suicidée encore une fois » , confie la mère de famille.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Sophie Lrds (@sophie_lrds)

Peu de gens osent parler des troubles psychiatriques sur les réseaux sociaux et dans la vie de tous les jours. Sophie a souhaité briser ce tabou et parler de sa maladie sur internet. « C’est un combat pour moi » , indique-t-elle. Alors qu’elle avait toujours caché son trouble, la jeune femme publie une vidéo qui cartonne sur TikTok et décide de raconter son quotidien.

Etre sur les réseaux sociaux l’a beaucoup aidée à accepter son trouble. Son objectif est également d’aider les autres. Il ne faut surtout pas avoir honte, en parler et consulter. « Accepter sa maladie c’est le début de la guérison » , souligne Sophie.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0