Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : Pourquoi ne faut-il surtout manger les pépins de pommes ?

Publié par Alicia Trotin le 19 Nov 2022 à 14:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Chaque jour, on se questionne sur bien des sujets. Parfois, on trouve la réponse, mais il arrive parfois que ça soit plus compliqué. C’est pourquoi, le Tribunal Du Net a décidé de vous partager des petites connaissances insolites que vous pourrez forcément ressortir à un moment ou à un autre. Idéal pour briller en société, surtout s’il y a des amateurs de pommes à votre table.

À lire aussi : Le saviez-vous : Pourquoi le hot dog s’appelle ainsi

C’est l’automne, et cela tombe bien parce que c’est la saison des pommes. Alors, vous allez en manger sous toutes les formes : en tarte, en jus, en crumble ou tout simplement cru pour profiter de toutes les protéines de ce fruit. Cependant, prenez garde à ne pas consommer malencontreusement les pépins de vos pommes. On vous explique tout de suite pourquoi.

Du poison dans les pépins

Si la pomme est un fruit très bon pour la santé, particulièrement avec ses antioxydants, ses vitamines et ses fibres, cela ne signifie pas pour autant que tout doit être consommé. Notamment ses pépins. Elle peut contenir jusqu’à 10 pépins et personne ne tient à les garder au moment du repas puisqu’ils ont un goût amer.

En effet, il vaut mieux ne pas les oublier parce qu’ils contiennent un mélange de glucose et de cyanure. Cela s’appelle de l’amygdaline, et les scientifiques la considère comme une défense chimique des pépins. Leurs couches supérieures contiennent, elles aussi, un autre élément : de la cellulose. Cette substance n’est pas assimilée par notre système digestif, c’est pourquoi il ne vaut mieux pas la manger.

À lire aussi : Problèmes de mémoire ? Voici LE fruit pour préserver votre matière grise

Létale en grande quantité

Heureusement, l’amygdaline est létale uniquement lorsqu’elle est ingérée en grande quantité. Étant donné que dans un pépin, il n’y que 0,6 mg de cyanure, il faudrait en avaler entre 100 et 500 pour être intoxiqué. Dans le cas exceptionnel où vous mangeriez plus d’une vingtaine de pommes en une seule fois, une intoxication serait reconnaissable avec plusieurs signes. Des convulsions, des troubles respiratoires, une diminution de la fréquence cardiaque ou une perte de connaissance. Aucun risque donc, si vous n’avalez que ceux d’une pomme ou deux. Toutefois, les scientifiques recommandent d’être vigilant lorsque ce fruit est donné à un enfant ou à un animal domestique.

Si vous pensiez être en sécurité avec les autres fruits, vous vous trompez. Effectivement, tous les fruits de la famille des Rosaceae, ont des graines toxiques avec de l’amygdaline. Cela regroupe les pommes, mais également les prunes, les amandes, les abricots, les pêches, les cerises et les poires.

Une exception de temps à autre

Il est très courant que la communauté scientifique soit assez contradictoire. Une étude autrichienne, publiée, il a trois ans, a tout de même réussi à prouver les bienfaits du trognon pour le corps humain. Puisque l’ingestion des pépins en petite quantité n’est pas problématique, l’université de Graz conseille de garder le trognon. Il contiendrait de nombreuses bactéries, bénéfiques pour notre microbiote intestinal. Une pomme de 240 grammes pourrait posséder plus de 100 millions de bactéries de ce type.

Évidement, il est conseillé de choisir des fruits provenant de cultures biologiques, traités sans pesticides. Les cultures traitées chimiquement présentent, elles, davantage de cas de bactéries de la famille d’Escherichia coli, souvent responsable de la gastro-entérite.

À lire aussi : Le saviez-vous : pourquoi la tomate est un fruit ?

0