Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

L’émouvante lettre d’un père à sa fille trisomique le jour de son mariage !

Publié par Notre Rédaction le 02 Sep 2015 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

« À quoi ressemblerait la vie d’un enfant si elle n’était pas faite de fêtes d’anniversaire et de rendez-vous au bal? » C’est ainsi que commence la lettre de Paul Daugherty pour sa fille Jillian née atteinte du Syndrome de Down. La jeune femme s’est mariée en Juin dernier et son père était franchement fier que sa fille ait cette chance après toutes les épreuves traversées avec cette maladie. Sa lettre vraiment touchante fait le tour du web :

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

j1

« C’est l’après-midi de votre mariage. Nous sommes le 27 juin 2015. Dans deux heures, vous ferez les quelques pas les plus mémorables de votre vie. Je ne sais pas quelles sont les chances d’une femme née avec le syndrome de Down d’épouser un jour l’homme de sa vie. Je sais que tu les as toutes battues. Je me suis inquiété pour toi. Je pleurais à l’intérieur quand un soir, à 12 ans, tu m’as dit: ‘Je n’ai pas d’amis’. Nous souhaitons tous les mêmes choses pour nos enfants. La santé, le bonheur et la capacité de s’engager et d’apprécier le monde. Je n’aurais pas dû m’inquiéter. Tu entres en contact avec les autres naturellement. (…) Tu te souviens de tout ce que les gens pensaient que tu ne ferais pas? Faire du vélo ou du sport, aller au collège, se marier… et regarde-toi maintenant. Tu es la plus belle personne que je connaisse. Quelqu’un qui fait preuve de sympathie et d’empathie. (…) Je te dirais bien de donner ton coeur à ton fiancé mais tu le fais déjà. Je te dirais bien d’être gentille et douce avec lui. Mais tu le fais déjà avec tout le monde. »

Ce papa explique qu’il a écrit cette lettre en pensant qu’elle pouvait sans doute aider beaucoup de parents d’enfants trisomiques qui se sentiraient un jour eux aussi désemparés face à la maladie de leurs enfants.

La suite après cette publicité
j

Découvrez aussi : chaque vendredi, cette femme trisomique se rend dans un salon de tatouage. Découvrez pourquoi …

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.