Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Musique

Disparition d’un monument de la musique à 87 ans

Publié par Mia le 20 Avr 2022 à 8:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après la mort de ce grand chanteur qu’était Gary Brooker, c’est une autre légende de la scène musicale qui s’en est allé. Il s’agit de Harrison Birtwistle, mort ce lundi 18 avril 2022 à l’âge de 87 ans. Un grand compositeur britannique qui était notamment connu pour ses opéras des années 60.

mort Harrison Birtwistle composteur britanique disparition

Mort de Harrison Birtwistle : le monde de la musique en deuil

Harrison Birtwistle est mort ce lundi 18 avril 2022 à l’âge de 87 ans. Après une grande et belle vie bien remplie, le compositeur de musique s’est éteint à son domicile, à Mere, comme le précise son éditeur (Boosey & Hawkesn) dans un communiqué. Les causes de la mort demeurent encore inconnues. Nous ne savons par ailleurs pas s’il était atteint d’une maladie. Néanmoins, peu importe les circonstances du décès, c’est un grand que les adeptes d’opéras perdent.

En effet, ce dernier, né en 1934 à Accrington dans le nord de l’Angleterre, était un grand compositeur et chef d’orchestre. Il était connu pour sa polyvalence musicale, allant de la musique de chambre à l’opéra style italien. Harrison Birtwistle avait, entre autres, créé les opéras « Punch and Judy », dans les années 60, mais aussi « Gawain » et « Le Masque d’Orphée » . Des œuvres jouées par les plus grands orchestres du monde. Dont des groupes musicaux s’étant produits devant la reine d’Angleterre aujourd’hui malade.

Un des plus grands compositeurs britanniques de notre ère

Harrison Birtwistle est mort, mais sa légende reste. Exactement comme le compositeur d’Eddy Mitchell, lui aussi décédé récemment. Pour cause, Harrison Birtwistle était un véritable artiste, mais aussi le directeur musical du Royal National Theatre de Londres. Nommé au poste en 1975, il est resté à ce rôle pendant 13 ans. C’est à cette époque qu’il se fait encore plus connaître. Mais surtout, c’est dans ces années-là qu’il impose son style, « révolutionnaire«  pour les musiciens de l’époque. Une musique emplie de dissonances artistiques, sans fioritures exagérées, brute et qui a « secoué la terre » , selon La Royal Philharmonic Society. Souvent comparé à John Cage, il était un avant-gardiste dont la musique divisait. La presse de l’époque le critiquait souvent pour ses prises de risques musicales.

L’Orchestre symphonique de Londres a d’ailleurs rendu hommage au compositeur décédé. Il a notamment dit qu’il était « l’un des plus grands compositeurs britanniques » . De son côté, le Daily Telegraph a décrit Harrison Birtwistle comme « un compositeur d’avant-garde qui est devenu un grand monsieur de la musique classique britannique » . Un bel hommage qui nous donne envie d’écouter ses travaux très expérimentaux.

0