Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Anaëlle Guimbi sort du silence après avoir été éliminée du concours de Miss Guadeloupe pour avoir posé nue

Publié par Lucie le 25 Août 2020 à 19:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Anaëlle Guimbi brise le silence face à nos confrères de Brut sur les raisons de son engagement. En effet, alors que la jeune femme avait posé nue afin de sensibiliser au dépistage du cancer du sein, elle a été contrainte de quitter la compétition. Ses photos dénudées seraient « contraires aux valeurs de Miss France ». Découvrez la vidéo avec les photos qui font polémiques et l’article ci-dessous :

La suite après cette publicité

Des photos dénudées contraires au règlement Miss France

Le règlement du concours Miss France est implacable. En effet, si une prétendante a posé nue, elle sera automatiquement disqualifiée. Mais malheureusement, l’une des favorites à l’élection de Miss Guadeloupe, en a récemment fait les frais. Quelques jours avant l’élection, le comité Miss France de Guadeloupe a reçu une dénonciation concernant des photos d’une prétendante ayant posé dénudée. Néanmoins, la candidate, Anaëlle Guimbi, avait posé dénudé afin de sensibiliser au dépistage du cancer du sein.

La suite après cette publicité

Dans une interview auprès de nos confrères de Brut, la jeune femme a rappelé qu’en tant que femme, cette cause la « touchait personnellement ». En effet, Anaëlle Guimbi a confié que sa tante avait été touchée par ce cancer. Chaque année en France, ce sont près de 60 000 femmes qui sont touchées par le cancer du sein. La Miss a expliqué : « Cette femme c’est pour moi l’exemple de la résilience. Ça a été très dur pour elle, elle a dû subir une ablation d’un des deux seins. (…) Elle a toujours été forte et a su donner l’exemple ». Une raison qui explique son engagement et la réalisation de ces photos. « C’est grâce à elle que cette cause me tient autant à coeur« .

À lire aussi : Delphine Wespiser en mini short : ces commentaires très déplacés font bondir !

« Il y a un vrai tabou à briser »

La suite après cette publicité

Cependant, son combat ne s’arrête pas là. Alors que ces photos l’ont conduit à son élimination, Anaëlle Guimbi souhaite que le regard de la société sur la femme change. Elle a indiqué : « Il y a un vrai tabou à briser, je pense qu’il faudrait arrêter de sexualiser le corps de la femme pour tout et n’importe quoi. (…) C’est très ancré dans les mentalités, mais j’espère que ça finira par évoluer« . Une opinion qu’elle n’est pas seule à avoir. En effet, depuis son élimination, de nombreux internautes lui apportent tout leur soutien. De plus, Valérie Trierweiler a jugé la disqualification de la jeune femme d’« impensable »Le 24 août, dans une interview accordée au Parisien, la présidente du Comité Miss France Sylvie Tellier a confié avoir « manqué de temps et d’informations pour apprécier le contexte. Je le regrette« , par rapport à la réalisation des photos d’Anaëlle Guimbi.

À lire aussi : Choc : une ancienne Miss France est décédée

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.