Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Cette ultime demande de Bernard Tapie à ses médecin savant sa mort

Publié par FJ le 05 Oct 2021 à 6:51
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Bernard Tapie vient de mourir à l’âge de 78 ans. L’homme d’affaires s’en est allé ce dimanche 3 octobre 2021 après quatre ans d’un long combat contre plusieurs cancers. Il avait fait une requête bien précise aux médecins, il souhaitait que ces derniers le gardent en vie jusqu’au 6 octobre, date à laquelle doit se jouer son procès pour l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais. 

bernard tapie proces medecin mort

>>> À lire aussi : « Le rigolo ! Enfin regardez vous » : Bernard Tapie vs Jean-Marie Le Pen, retour sur ce clash emblématique (vidéo)

Bernard Tapie n’est plus

Les Français se sont réveillés avec une triste nouvelle ce dimanche 3 octobre 2021. Après quatre ans de combat contre un double cancer de l’estomac et de l’oesophage, Bernard Tapie est décédé ce matin à 8h40. C’est sa femme Dominique qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué adressé à la Provence, journal qui appartient à l’homme d’affaires.

« Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père, Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer. Il est parti paisiblement, entouré de sa femme, ses enfants, ses petits-enfants et son frère, présents à son chevet. Il a fait part de son souhait d’être inhumé à Marseille, sa ville de cœur ». 

>>> À lire aussi : Bernard Tapie s’est éteint à l’âge de 78 ans

Sa dernière volonté n’a pas pu être respectée

Malheureusement, la dernière volonté de Bernard Tapie ne pourra pas être respectée. Et pour cause, l’ancien président de l’Olympique de Marseille avait demandé aux médecins de le tenir en vie jusqu’au 6 octobre, date de son procès concernant l’arbitrage du Crédit Lyonnais comme l’a confié Marc-Olivier Fogiel sur BFM TV ce dimanche.

« C’est Stéphane Tapie qui m’autorise à le raconter. Il avait en ligne de mire le 6 octobre. Parce qu’il y a une décision de justice. Il avait demandé à ses médecins de tenir jusqu’au 6 octobre. Il savait qu’il n’irait pas au-delà. Il savait depuis la rentrée que chaque jour qui passe était un jour gagné. Mais un jour gagné pour le 6 octobre. Il voulait être là pour des raisons qui lui sont propres ». 

>>> À lire aussi : Tapie vs Le Pen : revivez ce clash mémorable