Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Bernard Tapie au plus mal : son nouveau traitement ne se passe pas bien du tout !

Publié par Claire JONNIER le 05 Août 2020 à 9:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a trois ans, Bernard Tapie se fait diagnostiquer un cancer niveau de l’œsophage et de l’estomac. Et depuis trois ans, c’est une lutte sans relâche contre la tumeur. C’est la raison pour laquelle, il est parti suivre un traitement expérimental en Belgique pour tenter de sauver sa vie. Sauf qu’apparemment, les effets secondaires seraient épouvantables !

>> À lire aussi : Elle n’arrivait pas à tomber enceinte : les médecins ont découvert l’impensable dans son abdomen !

Bernard Tapie : il teste un traitement expérimental

À 77 ans, Bernard Tapie compte bien rester en vie le plus longtemps possible. C’est la raison pour laquelle, et après avoir testé des traitements qui se sont tous révélés inefficaces, il s’est tourné vers la Belgique ! En effet, il accepte un « traitement expérimental » baptisé « immunothérapie. »

« Il y a trois stades pour le lancement d’un nouveau traitement sur le marché. Mon traitement est au deuxième stade. Il faut attendre des résultats suffisants pour qu’il passe au troisième stade. » D’ailleurs, il n’hésite pas à préciser au magazine Paris Match : » je suis une sorte de cobaye pour la médecine.» Fidèle à lui-même, il va même plus loin il n’hésite pas à parler de ce qu’il vit au quotidien en toute intimité. Et comme à son habitude, il ne mâche certainement pas ses mots pour décrire le protocole de soins qu’il suit depuis maintenant quelques mois.

Bernard Tapie au plus mal

>> À lire aussi : Françoise Hardy au plus mal : Thomas Dutronc plus inquiet que jamais sur l’état de santé de sa mère !

« Oui, je serais mort sans ça »

Grande gueule comme à son habitude, Bernard Tapie n’hésite pas à s’en prendre aux médecins français ! « Pour avoir la paix, les médecins refusent de vous soumettre à ce traitement. Mais si on ne l’avait pas mis en route, je ne serais certainement plus là pour vous en parler. Oui, je serais mort sans ça.»

Pour autant, il avoue que ce traitement expérimental est clairement difficile à suivre avec « des moments très compliqués. » D’ailleurs, l’immunothérapie entraînerait des « effets secondaires épouvantables » mais cela ne l’empêche pas de continuer à lutter ! « La tumeur a pris un sale coup.»

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail