Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Carla Bruni-Sarkozy mise en examen : ce que l’on sait

Publié par Killian Ravon le 10 Juil 2024 à 13:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Carla Bruni-Sarkozy, icône de l’élégance française, se retrouve au cœur d’un tourbillon judiciaire. L’ex-première dame et chanteuse a été mise en examen dans le cadre des investigations sur la rétractation de l’intermédiaire Ziad Takieddine.

La suite après cette publicité

Ce dernier avait accusé Nicolas Sarkozy de financer illégalement sa campagne présidentielle de 2007. Une affaire captivante qui révèle les dessous d’un scandale politicojudiciaire complexe. Quels sont les enjeux de cette inculpation ? Quelles sont les répercussions pour Carla Bruni-Sarkozy et son entourage ?

Carla Bruni mise en examen

Emile Émile enquête Affaire Émile : ses proches impliqués dans sa disparition ? Nouveau rebondissement Affaire Émile : ses proches impliqués dans sa disparition ? Nouveau rebondissement

La suite après cette publicité

Les détails de l’inculpation

Après son mari en octobre, Carla Bruni-Sarkozy a été mise en examen dans les investigations sur la rétractation en 2020 de Ziad Takieddine. Ce dernier avait initialement accusé Nicolas Sarkozy de financer sa campagne de 2007 avec des fonds libyens.

Cependant, en novembre 2020, Takieddine a changé sa version des faits, affirmant que l’ex-président français n’avait jamais reçu d’argent de la part de Mouammar Kadhafi. Ce revirement soudain a déclenché une nouvelle enquête, cette fois-ci centrée sur les manœuvres qui auraient conduit à cette rétractation.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Les autorités mettent ainsi en examen Carla Bruni-Sarkozy pour « recel de subornation de témoin » et « participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre l’infraction d’escroquerie au jugement en bande organisée ».

Une situation délicate qui la place sous un contrôle judiciaire strict, avec interdiction de contacter les autres protagonistes de l’affaire, à l’exception de son époux, Nicolas Sarkozy.

Face à ces accusations, Carla Bruni-Sarkozy reste déterminée à défendre son honneur. Ses avocats, Paul Mallet et Benoît Martinez, ont fermement contesté la décision de mise en examen, la qualifiant d’infondée tant juridiquement que factuellement.

La suite après cette publicité

« Carla Bruni-Sarkozy est déterminée à faire valoir ses droits et à contester cette décision infondée », ont-ils déclaré. Une défense solide qui souligne la complexité et les nombreux rebondissements de cette affaire.

L’ancien président Nicolas Sarkozy, également mis en examen, a déjà pris des mesures pour contrer les poursuites. En avril, ses avocats ont déposé une requête pour annuler les charges et une demande de dépaysement de l’enquête. Les autorités soupçonnent Sarkozy d’avoir orchestré la rétractation de Takieddine pour influencer le cours de la justice. Cette opération implique une douzaine de personnes, y compris des proches de Carla Bruni-Sarkozy.

Matthieu Delormeau au plus mal Affaire Matthieu Delormeau : Son dealer fait de troublantes confidences, « j’ai […] Affaire Matthieu Delormeau : Son dealer fait de troublantes confidences, « j’ai toujours…

La suite après cette publicité

Les implications pour l’entourage de Carla Bruni-Sarkozy

L’affaire ne se limite pas à Carla Bruni-Sarkozy et à son mari. Parmi les suspects figure Michèle Marchand, surnommée « Mimi ». Une amie de longue date de Carla et une personnalité influente de la presse people française. Marchand aurait joué un rôle clé dans la rétractation de Takieddine, notamment en organisant son interview à Beyrouth en octobre 2020. Carla Bruni-Sarkozy a été consultée par les enquêteurs sur son lien avec Marchand et sur l’utilisation d’une ligne téléphonique occulte. Supposée avoir servi à coordonner l’opération.

Lors de son interrogatoire, Carla Bruni-Sarkozy a nié toute complicité directe, affirmant ne pas être au courant des actions de Marchand. Cependant, des messages et des preuves semblent indiquer qu’elle était informée des démarches entreprises pour obtenir la rétractation de Takieddine. Cette situation a mis l’ex-première dame dans une position délicate. Jonglant entre la défense de son mari et la gestion de ses propres relations et implications dans l’affaire.

La suite après cette publicité

« Tout à fait. Je comprends bien. Mais ce n’est pas mon numéro ». Avant d’ajouter : « J’essaie d’échafauder des explications. » Carla Bruni-Sarkozy, qui était une amie de longue date de Mimi Marchand, l’a décrite comme une personne « maligne, mais pas forcément dans la vérité » et « très manipulatrice ». Elle a déclaré se sentir « stupidement naïve » et « responsable de la mise en examen » de son époux. « C’est moi qui devrais (l)’être », a-t-elle affirmé, se présentant « unique contact » de son époux avec Mimi Marchand, qui « a utilisé le nom de (son) mari et le (sien) (…) pour se donner du poids auprès de ses compères ».

L’un des messages semble pourtant prouver que l’ex-Première dame avait été informée en amont du déplacement de Mimi Marchand. Acculée par les questions des enquêteurs sur les incohérences de sa version concernant ce téléphone occulte. La chanteuse a peiné à trouver des réponses.

jordan bardella Jordan Bardella : que va t-il devenir maintenant ? Jordan Bardella : que va t-il devenir maintenant ?

La suite après cette publicité

Un avenir incertain

La mise en examen de Carla Bruni-Sarkozy dans ce dossier complexe et médiatisée soulève de nombreuses questions sur les coulisses du pouvoir et les stratégies de sécurité employées par les figures politiques. Cette situation met en lumière les défis auxquels elle fait face pour préserver son image et défendre son innocence.

Pour Carla Bruni-Sarkozy, cette mise en examen constitue un coup dur pour sa notoriété publique. Connue pour son glamour et son élégance. L’ex-première dame se retrouve maintenant associée à une affaire de corruption et de subornation de témoin. Ce genre d’accusations peut entacher durablement sa réputation et celle de son époux, affectant ainsi leur vie intime et officielle.

La suite après cette publicité

Le soutien de son mari, Nicolas Sarkozy, et la solidité de leur relation sont mis à l’épreuve. L’ancien président, lui-même confronté à de nombreuses poursuites judiciaires, doit à présent gérer une nouvelle crise au sein de sa propre famille. Les décisions qu’ils prendront dans les prochains mois seront cruciales pour leur avenir, tant sur le plan personnel que professionnel.

Cette affaire attire également l’attention sur les méthodes employées par certains acteurs du monde médiatique et politique pour influencer les procédures judiciaires. La participation de Michèle Marchand, figure puissante de la presse people, soulève des questions sur l’interaction entre les moyens de communication et la justice. Les révélations sur l’utilisation de lignes téléphoniques occultes et les manœuvres pour obtenir des rétractations de témoins mettent en lumière les dessous troubles de ce dossier.

Le dénouement de cette enquête reste incertain. Mais il est clair que les prochains mois seront cruciaux pour Carla Bruni-Sarkozy et son entourage. Une affaire à suivre de près, tant pour ses implications judiciaires que pour son impact sur la scène politique française.

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.