Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Caroline Margeridon en froid avec sa mère jusqu’à sa mort : elle fait une bouleversante confidence

Publié par FJ le 04 Août 2022 à 18:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plusieurs années maintenant, Caroline Margeridon officie dans l’émission Affaire Conclue sur France 2. Dans cette dernière, elle achète des oeuvres d’art en tout genre pour les revendre ensuite. Une belle revanche pour celle dont la vie n’a pas toujours été rose comme elle l’a raconté dans les colonnes de Gala ce jeudi 4 août 2022.

caroline-margeridon-mere-fachee

Caroline Margeridon, personnage emblématique d’Affaire Conclue

C’est sans aucun doute l’une des émissions qui cartonne le plus en ce moment sur France 2. La chaîne a décidé de surfer sur la vague du vintage en proposant l’émission Affaire Conclue. Dans cette dernière, des personnes lambdas viennent avec des objets d’art ou anciens à vendre. Après être passé devant un commissaire-priseur, ils se retrouvent ensuite devant un parterre d’acheteurs qui vont se battre, ou non, pour acquérir ledit objet.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le casting n’a cessé de changer. Pierre-Jean Chalençon a été viré par la chaîne après une photo avec Dieudonné, Julien Cohen a lui décidé de partir. Mais une membre est présente depuis le début, il s’agit de Caroline Margeridon. 

Un rapport compliqué

Désormais, Caroline Margeridon est devenue l’acheteuse la plus emblématique de cette émission. Une belle revanche pour celle pour qui la vie n’a pas toujours été facile. En effet, peu de gens le savent, mais elle a été fâchée avec sa mère et ce, jusqu’à sa mort comme elle l’a confié pour le magazine Gala ce jeudi 4 août 2022.

« Ma mère est morte il y a un an. La dernière fois que je l’ai vue, j’avais 22 ans – et je vais en avoir 56. J’étais collée à elle, comme une moule à son rocher et j’ai arrêté l’école pour la suivre sur les marchés. Mais elle était joueuse, comme sa propre mère. Je me suis retrouvée avec 8 millions de dettes pour lui éviter la banqueroute… Un jour, il a fallu que je coupe le cordon. Je suis comme un compteur électrique, j’ai des fusibles, ça s’appelle de la sauvegarde » avoue-t-elle, visiblement marquée par cet événement.

0