Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Delphine Wespiser : rend hommage à son gynécologue qui est mort à cause du coronavirus

Publié par Claire JONNIER le 24 Mar 2020 à 12:12

L’épidémie de coronavirus n’épargne personne ! Et justement, Delphine Wespiser en fait partie… En effet, cette semaine, elle adresse un vibrant hommage à son gynécologue, décédé du Covid-19. Sur instagram, elle publie donc un message très touchant à Jean-Marie Boegle qui la connaissait depuis sa naissance. Un magnifique adieu à découvrir en vidéo :

>> À lire aussi : Très inquiet, ce médecin de Wuhan met la France en garde !

Delphine Wespiser : son gynécologue meurt du coronavirus

Alors que l’épidémie de coronavirus se répand dans le monde entier, elle ne cesse, tous les jours, de faire de plus en plus de morts. En France, le bilan s’élève actuellement à 836 décès alors que le pic de l’épidémie ne semble toujours pas avoir été atteint.

Et du côté de Delphine Wespiser, c’est une véritable douche froide lorsqu’elle apprend le décès de Jean-Marie Boegle, son gynécologue obstétricien. Alors qu’il travaille à l’hôpital de Mulhouse, il était âgé de 66 ans et serait mort des suites du Covid-19. L’homme connaissait notre Miss France depuis qu’elle était enfant et c’est donc tout naturellement qu’elle a décidé de lui rendre un vibrant hommage sur instagram.

>> À lire aussi : Coronavirus : dix scientifiques affirment qu’ « À la sortie du confinement, on peut s’attendre à ce que l’épidémie puisse repartir »

Un vibrant hommage sur instagram

Dans un post instagram, c’est avec beaucoup de tristesse que Delphine Wespiser rend hommage à Jean-Marie Boegle, son gynécologue et celui de sa maman avant elle.« Celui qui m’a donné confiance et a répondu à mes interrogations d’adolescente et mes questions de femmes, toujours à mes côtés. »

Très affectée par cette perte, elle n’hésite pas à se dévoiler un peu plus en expliquant qu’il a beaucoup compté pour elle. D’ailleurs, elle regrette aujourd’hui de n’avoir pas pu prendre de ses nouvelles avant. « J’aurais dû téléphoner la semaine dernière pour un rendez-vous, que je fais traîner, mais encore une fois, je ne l’ai pas fait. Il me disait souvent d’ailleurs : ‘Delphine, je sais que venir me voir n’est pas un moment de plaisir, mais c’est important.’ Aujourd’hui en deuil, notre Miss France va devoir s’armer de courage pour traverser cette période difficile.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.