Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Désagréable et pas sympa » : Anne-Claire Coudray s’en prend plein la figure

Publié par Justine le 07 Mar 2022 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Anne-Claire Coudray était l’invitée de Nikos Aliagas ce samedi 5 mars, dans 50 minutes Inside. La journaliste star de TF1 est revenue sur son parcours et n’a pas hésité à se critiquer.

Anne-Claire Coudray désagréable

50 minutes Inside / TF1

>>> À lire aussi : Anne-Claire Coudray se confie sur les difficultés de son métier !

Ce changement qu’Anne-Claire Coudray a eu du mal à supporter

Présentatrice du journal de 20 heures sur TF1 depuis 5 ans, Anne-Claire Coudray est un visage très apprécié des Français. Cette fois, les rôles se sont inversés puisqu’elle a été interviewée par Nikos Aliagas pour 50 minutes Inside. La journaliste a été de confidences en confidences.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Avant d’être sur TF1, elle était grand reporter et voyageait partout dans le monde, surtout dans les zones de guerre. Elle a quitté ce mode de vie pour élever sa fille, Amalia. Mais cette transition n’a pas été une mince affaire : « Je venais du terrain, j’avais ma garde-robe de terrain qui n’était pas une garde-robe de présentatrice. On embrasse un autre costume, une autre lumière, qui n’est pas la lumière naturelle ».

>>> À lire aussi : Gros malaise : Loana quitte subitement le plateau de Jordan De Luxe, laissant le journaliste décontenancé (vidéo)

Anne-Claire Coudray « désagréable et pas sympa » ?

Face à ce changement de taille, Anne-Claire Coudray a dû regarder ses apparitions télévisées pour s’améliorer à l’écran. Elle avoue que c’était « d’une violence terrible, au départ. Je me souviens, j’étais sur LCI, je faisais des remplacements de journaux l’été. Je me suis dit ‘qui est cette nana désagréable, pas sympa ?’, et c’était moi ! ».

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Elle explique : « J’étais fermée par le stress. C’est vrai qu’il faut beaucoup se regarder pour apprendre à se connaître et c’est formidable de se connaître ». Désormais, tout va pour le mieux, même si la présentatrice ne se sent « jamais autant vivante que sur le terrain ».

>>> À lire aussi : Harry Roselmack : Pourquoi a-t-il arrêté le JT de 20h de TF1 ?