Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Ça me donne envie de vomir » : Bernard Tapie dézingue le livre de Franz-Olivier Giesbert

Publié par FJ le 18 Juin 2021 à 7:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Franz-Olivier Giesbert était invité au micro de Léa Salamé sur France Inter ce mercredi 16 juin à l’occasion de la sortie de son nouveau livre « Bernard Tapie, Leçons de vie, de mort et d’amour », dont évidemment, Bernard Tapie est le héros.

Un livre qui a failli ne jamais voir le jour, au vu de la première réaction de l’ancien président de l’Olympique de Marseille lors de la lecture du manuscrit.

bernard tapie Franz-Olivier Giesbert

>>> À lire aussi : Bernard Tapie : les dernières nouvelles très inquiétantes

Bernard Tapie, un homme de combat

Depuis quelques années maintenant, Bernard Tapie fait énormément parler de lui. Et pour cause, l’homme d’affaires, ancien président de l’Olympique de Marseille se bat depuis longtemps contre un double cancer. Un état de santé fragile qui l’a empêché de se présenter à son procès dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais.

Il avait demandé le report de ce dernier, mais cela lui a été refusé. Une décision qui a évidemment créé la polémique.

>>> À lire aussi : Alerte : Bernard Tapie : la lourde annonce qui vient de tomber…

« Ça me donne envie de vomir »

Des années de combat que Franz-Olivier Giesbert a voulu raconter dans son nouveau livre « Bernard Tapie, Leçons de vie, de mort et d’amour ». 

Mais alors que ce dernier vient de sortir en librairie, il a bien failli ne jamais voir le jour. Et pour cause, invité au micro de Léa Salamé sur France Inter ce mercredi 16 juin, l’écrivain a assuré qu’il avait voulu que Bernard Tapie valide tout avant la publication de l’ouvrage, mais cela n’était pas gagné d’avance…

« Je ne suis pas Tapiste au départ, on a eu des hauts et des bas. Ce n’est pas un livre à sa gloire, c’est une tranche de vie, quelqu’un qui a des leçons à donner en fin de vie, comme le fait de ne pas prendre d’anti-douleur : il gère tout, contrôle tout » commence-t-il.

« Le deal, c’est qu’il relisait toutes les citations. Je lui ai envoyé le bouquin tel quel. Il a arrêté au bout de la page 3 ou 4 en disant ‘Je ne peux pas continuer, ça me donne envie de vomir' ». Il voit bien que c’est un livre qui ne lui fait pas du mal ». 

>>> À lire aussi : Bernard Tapie : Zora, cette fille dont il a souhaité garder le secret

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.