Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Coup de théâtre : Macron a tranché pour Elisabeth Borne

Publié par Celine Spectra le 26 Juin 2022 à 8:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Opération clarification pour le Chef de l’État. Le président a confirmé sa confiance à Elisabeth Borne, avant de nouvelles consultations afin de pallier l’absence de majorité absolue.

Il lui a, par ailleurs, demandé de sonder les groupes parlementaires, avant début juillet, afin de former un « gouvernement d’action  » .

Emmanuel Macron confirme sa confiance à sa Première Ministre et lui demande de former un nouveau gouvernement

Élisabeth Borne conserve sa place à l’Élysée

Alors que certains étaient déjà assurés que la première ministre allait partir après la majorité relative acquise par le camp présidentiel au second tour des élections législatives… Il s’avère que finalement, Emmanuel Macron a décidé de lui accorder à nouveau sa confiance.

Dans un entretien rendu public ce samedi 25 juin par l’AFP, le Président a en effet déclaré qu’il avait demandé à sa Première Ministre de réfléchir à des « propositions ». Ceci afin de nommer début juillet « un nouveau gouvernement d’action ». Celui-ci pourra être rejoint si les représentants de forces politiques sont prêtes à coopérer avec la majorité. 

« Il faut garder un cap d’ambition »

Reprenant la parole entre deux étapes de son marathon diplomatique… Emmanuel Macron informe que « la base de ces discussions » avec Elisabeth Borne sera le cadre du projet présidentiel. Ainsi que celui de la majorité présidentielle. Il précise que celle-ci pourra être amendée ou enrichie. Avec une ligne rouge désormais nécessaire afin de ne pas augmenter les impôts et la dette.

Malgré son revers aux élections législatives, Emmanuel Macron est décidé à aller jusqu’au bout ! Et n’a aucunement renoncé à sa réforme des retraites. Aussi, il appelle chaque Français à travailler plus longtemps, tous comme nos voisins. Et ce, en prenant en considération les conditions de travail et les règles de pénibilité.

Mais aussi les longues carrières. C’est, toujours selon les propos du Président, avec la réforme « plein-emploi  » , les deux grandes réformes qu’il doit conduire dans la concertation. Mais en gardant un cap d’ambition.

Source : France TV Info
0