Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Emmanuel Macron prêt à démissionner : son discours est déjà écrit

Publié par Justine le 25 Nov 2021 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 8 mars dernier, Emmanuel Macron a failli démissionner de la présidence sur les conseils de l’essayiste Alain Minc. Découvrez l’échange fou des deux hommes, dans un nouveau livre qui revient sur le quinquennat du Chef de l’État.

Emmanuel Macron démission

@emmanuelmacron / Instagram

>>> À lire aussi : Présidentielle : Nouveau rebondissement pour Emmanuel Macron et Eric Zemmour

Emmanuel Macron a failli démissionner

Le 8 mars dernier, la France aurait pu avoir Gérard Larcher comme président intermédiaire. C’est ce que nous révèle le nouveau livre de Nathalie Schuck et d’Olivier Beaumont, intitulé « Chérie, j’ai rétréci la droite ». Ce nouvel ouvrage revient sur le quinquennat d’Emmanuel Macron et sa démission (qui évidemment, n’a pas vu le jour).

Dans un extrait dévoilé par Le Point, on apprend que Macron a failli démissionner sous les conseils de son ami et essayiste, Alain Minc. Ce dernier émet une idée qui ne peut fonctionner « que si elle reste strictement confinée dans la messagerie du président » et « doit être traitée avec le même secret absolu qu’un code nucléaire ».

>>> À lire aussi : 30 façons hilarantes de démissionner : et oui, ils l’ont fait !

Le discours de démission d’Emmanuel Macron

En effet, c’est une idée particulièrement étonnante qui a finalement été rejetée par Emmanuel Macron. L’essayiste avait même préparé le discours du Président : « Tu vas à la télévision le 15 septembre prochain et tu dis aux Français : Nous sommes dans un moment clé. La relance économique se passe bien, mais ce pays ne peut pas perdre de temps. Deuxièmement, il y a un événement qui n’a lieu que tous les treize ans et demi : la présidence française de l’Union européenne, qui doit être une splendide réussite française. »

C’est là que tout se joue : « Troisièmement, vous me voyez, moi, faire campagne depuis l’Élysée ? Je vous annonce que mes fonctions de président de la République prennent fin demain à midi et que je serai candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu, sous la présidence intérimaire de Gérard Larcher, dans trois semaines. » Un discours que les Français n’ont jamais entendu.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron a-t-il classé la crise du Covid-19 « secret défense » ?