Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron a t-il classé la crise du Covid-19 « secret défense » ?

Publié par Lucas le 20 Nov 2021 à 15:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron utiliserait-il son pouvoir pour se protéger de la justice ? Beaucoup se posent, ces derniers jours, cette question. Pourtant, en creusant un peu plus, il est très simple de comprendre que non, le chef de l’État n’en n’est pas là .

Il y a plusieurs semaines, le journal Le Figaro annonçait que le président de la République avait classé « secret défense » l’ensemble des sujets relatifs à la crise de la Covid-19. Une « fake news » qui aura mis du temps à être prouvée.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron opéré en urgence sous anesthésie générale : qui va le remplacer ?

Emmanuel Macron n’a pas utilisé le « secret défense pour se protéger »

C’est, en tout cas, la leçon à retenir. Alors qu’il y a quelques semaines, le journal Le Figaro annonçait qu’Emmanuel Macron avait utilisé le « secret défense » lors des Conseils de défense spécifiquement dédiés à la crise de la Covid-19 pour se protéger d’éventuelles enquêtes judiciaires, la réalité est, en fait, toute autre.

En effet, le « secret défense » exigé dans ces réunions hebdomadaires ne s’applique uniquement depuis l’apparition de la crise de la Covid-19 sous l’impulsion de l’actuel président, Emmanuel Macron. En réalité, cette spécificité est bien présente depuis la mise en place de la cinquième République. Autrement dit : depuis 1958 !

emmanuel macron secret defense conseils defense

>>> A lire aussi : Brigitte Macron sort de ses gonds… et ça ne va pas plaire à tout le monde !

Des Conseils de défense hebdomadaires depuis les attaques terroristes

En 2015 puis 2016, la France a connu des attentats se classant parmi les pires qu’elle a pu vivre. Des attaques barbares qui avaient coûté la vie à plusieurs centaines de personnes et qui avait poussé le président de l’époque, François Hollande, à imposer la tenue hebdomadaire de ces Conseils de défense et de sécurité nationale. Ainsi, cette « fake news » lancée par Le Figaro est aujourd’hui contrée. Il ne fait aucun doute sur le fait qu’Emmanuel Macron affrontera la justice s’il en est contraint, prochainement, dans le cadre de l’enquête sur la gestion du coronavirus.

>>> A lire aussi : 3ème dose bientôt généralisée ? Emmanuel Macron répond

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.