Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Gad Elmaleh hospitalisé d’urgence : ce que l’on sait

Publié par Justine le 11 Nov 2021 à 11:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Invité sur RTL dans l’émission Les Grosses Têtes, Gad Elmaleh en est venu à parler de sa récente hospitalisation. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’humoriste reste traumatisé par cette expérience, même s’il la prend à la rigolade ! En effet, la star a connu les joies des coliques.

La suite après cette publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La suite après cette vidéo

Une publication partagée par GAD (@gadelmaleh)

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Gad Elmaleh : l’état de santé de l’humoriste inquiète

La suite après cette publicité

Gad Elmaleh gravement malade ?

Gad Elmaleh ne manque jamais une occasion de faire rire la galerie, même en évoquant des sujets douloureux. Invité aux Grosses Têtes ce lundi 8 novembre, l’humoriste a imaginé le quotidien de Thomas Pesquet dans l’espace, mais également les problèmes de santé qu’il a pu rencontrer.

La star française fait rapidement le lien entre ces propos et sa propre expérience. Il en profite pour raconter sa récente hospitalisation pour des coliques néphrétiques, qui l’a obligé à annuler des spectacles il y a quelques semaines. Gad indique : « Les gens redoutent ça. Il paraît que dans l’échelle des douleurs, c’est la chose la plus douloureuse… Les gens comparent ça à un accouchement, surtout les mecs d’ailleurs ! ».

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Michel Drucker victime d’une réflexion très déplacée lors de son hospitalisation

Gad Elmaleh soigné par un interne

Fort heureusement pour Gad Elmaleh, cette épreuve est désormais derrière lui : « Oui, c’est guéri […]. Ils sont rentrés… d’ailleurs, c’est un jeune interne qui m’a mis une sonde urinaire ! ». C’est d’ailleurs avec cette anecdote hilarante qu’il va terminer de raconter son histoire.

La suite après cette publicité

Le pauvre interne « m’a regardé avec la sonde à la main à 4 heures du matin. Il m’a vu, il m’a reconnu, il tremblait comme ça avec la sonde. Et il m’a dit : ‘Ça fait drôle !’ Je lui ai répondu : ‘Non, c’est à moi que ça va faire drôle dans 2 secondes ».

>>> À lire aussi : Migraine, colique, piqûres : Ces douleurs sont les plus intenses qu’on peut ressentir !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.