Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Gérard Vivès en danger et en détresse, ce que l’on sait

Publié par Déborah Attias le 15 Juin 2023 à 16:28

Si on avait prévu à Gérard Vivès une telle catastrophe, il n’y aurait jamais cru ! Sans plus attendre, on vous dévoile tout sur ce drame !

L’étonnante carrière de Gérard Vivès

Quand on évoque Gérard Vivès, les nostalgiques d’AB Production sourient. Et pour cause, ceux ne le visualisent pas dans son costume de professeur de sport nous jettent la première pierre. C’est l’évidence, même s’il ne détient pas le premier rôle des Filles d’à côté, cette prestation lui colle à la peau.

Afin de s’en démarquer, il fait confiance à Vincent Lagaf. Pendant quelques années, les deux compères vont présenter Le Juste Prix. Impossible de compter le nombre de fous rires durant le tournage ! Ah qu’on aurait apprécié être une petite souris pour rôder dans les loges. On aurait accès à l’envers du décor en priorité !

Juste avant la pandémie, Gérard Vivès participe au second volet de Je suis une célébrité, sortez-moi de là. Certes, ses cheveux ont blanchi et il a perdu du poids. Malgré tout, il va s’accrocher à sa bonne étoile. Entre les difficultés des épreuves et la pression, il a du pain sur la planche. Sauf qu’il va prouver qu’il a plus d’un tour dans son sac. Non seulement, il gagne l’émission, mais en plus, il est fier de remplir les caisses de l’association qu’il défendait.

Pas franchement fan des caméras, Gérard Vivès préfère se consacrer à son enfant ainsi qu’à son bien immobilier d’exception. Dans les colonnes de nos confrères, il définit ainsi son projet. « Situé dans un parc de 17 hectares, ce domaine était un ancien centre d’aide par le travail. Il disposait de grands ateliers dans les dépendances. L’idéal pour faire de l’événementiel. » En déroulant le tapis rouge aux anonymes, il espère sincèrement leur offrir un peu de bonheur.

Après presque une décennie à le rénover puis à en faire visiter les coulisses, Gérard Vivès s’effondre. En effet, il y a quelques heures, des orages réduisent tous ses efforts en confettis. Pire encore, face aux intempéries, il a eu la frousse de la vie.

Adieu le conte de fées, bonjour le cauchemar éveillé !

S’il devait décrire cet enfer, Gérard Vivès dirait que » « le ciel lui ait tombé sur la tête« . Tout d’abord, le jardin si verdoyant ne ressemble plus à rien. Une fois déracinés, les cadavres des arbres se répandent tout le long de sa propriété. À l’intérieur, l’alliance des pluies, éclairs et orages fait même céder le plafond.

Déterminé comme jamais à redorer la réputation de son prestigieux domaine, Gérard Vivès va redoubler d’efforts. Vingt-quatre heures après la tragédie, il est déjà sur le terrain en train de trouver des antidotes avec les experts. Du reste, soutenu de manière indéfectible par sa communauté, l’ancien comédien n’y va pas avec le dos de la cuillère.

Déjà inquiet par le passé, il tire souvent la sonnette d’alarme. Du reste, Gérard Vivès n’hésite pas à souligne cet étrange paradoxe à ses followers. « changement climatique ». Il déplore de devoir subir une succession d’épisodes de « mini-tempêtes ou de sécheresse et canicule. »

Enfin, cette prophétie ne laissera personne indifférent. « Bref, certaines variétés d’arbres souffrent, certains meurent sur pieds ou finissent par tomber de faiblesse quand le vent souffle fort. » Aïe, ça pique pour Gérard Vivès ! Souhaitons-lui beaucoup de courage, car de la motivation, il en a à revendre !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.