Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« On se rapproche de la fin » : Gérard Vives très pessimiste sur la fin de vie

Publié par FJ le 10 Avr 2022 à 23:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Gérard Vives était invité dans l’émission de Jordan de Luxe chez Télé-Loisirs, Chez Jordan. L’ancien acteur de la série emblématique des années 1980-1990, Les filles d’à côté. Il s’est confié sur sa vie d’aujourd’hui et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier s’est montré pas spécialement optimiste concernant sa fin de vie et son avenir. 

gerard vives etonnante declaration

Gérard Vives, un acteur culte des années 1990

Gérard Vives fait partie intégrante des acteurs des années 1990. Il a incarné pendant plusieurs années le rôle de Gérard dans la série Les filles d’à côté. Il campait le rôle d’un professeur de gymnastique, à la plastique qui a fait rêver plusieurs jeunes femmes à l’époque.

Une série culte que C8 a décidé de relancer, avec Les nouvelles filles d’à côté. Mais Gérard Vives ne fera pas son grand retour. Il s’est confié sur le sujet sur le plateau de Chez Jordan pour Télé-Loisirs le 6 avril dernier. Il a expliqué la raison pour laquelle son personnage ne ferait pas son retour, au grand dam des téléspectateurs. 

Pessimiste sur son avenir

« Quel serait l’intérêt pour moi de recommencer là ? Aucun ! Je l’ai fait, pourquoi le refaire ? Je pense que faire revenir ce personnage sympa, c’est le tuer. D’autant plus que l’homosexualité, aujourd’hui, c’est dans toutes les séries. Et puis, quand je faisais le personnage efféminé, je regardais ma maman comment elle se tenait, etc. Aujourd’hui, on dirait ‘Il se moque ?’ Alors que pas du tout ».

Et dans la suite de l’entretien, celui qui va bientôt fêter ses 60 ans a fait quelques tristes confidences sur son avenir. Et pour cause, Gérard Vives ne semble pas très optimiste. Lorsque Jordan de Luxe lui demande : « Aujourd’hui, vous le vivez bien votre âge ? », sa réponse est sans appel : « Non, je ne le vis pas bien. Parce que plus on prend de l’âge, plus on se rapproche de la fin, donc ça, ça me casse le moral ».

0