Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Tu as envie de mourir » : Inès Reg en larmes face au harcèlement scolaire qu’elle a subi

Publié par Brandon Clouchoux le 29 Sep 2021 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À l’occasion de la sortie du documentaire « A bonne école, les enfants contre le harcèlement » diffusé sur Canal+ Kids, et disponible sur MyCanal : l’humoriste Inès Reg s’est confiée sur le harcèlement scolaire qu’elle a subi lorsqu’elle était jeune.

La suite après cette publicité

Le harcèlement scolaire d’Inès Reg

Malgré son humour débordant sur les réseaux sociaux, Inès Reg a connu des moments moins drôles. La participante du programmeVendredi tout est permis‘ s’est confié sur la période sombre de son enfance, à l’occasion du documentaire « A bonne école, les enfants contre le harcèlement » diffusé sur Canal Plus. Un évènement qui a marqué la vie de la jeune humoriste : « J’ai été harcelée dès l’école primaire à cause de ma petite taille. Jusqu’en 5ème, j’ai de très mauvais souvenirs pourtant c’est à ce moment-là qu’on commence à se construire » , raconte-t-elle.

La suite après cette vidéo

C’est alors une aubaine pour la jeune femme, qui a pu contribuer à un programme qui vise à sensibiliser les jeunes. Elle rêve d’une « école sans violence. A l’époque on ne mettait pas de mots dessus » , explique-t-elle.

La suite après cette publicité

Inès Reg explique qu’elle était le bouc émissaire d’une jeune fille de son établissement.

>>> À lire aussi : Sa fille de 15 ans se suicide : cette maman alerte sur les dangers du harcèlement sur les réseaux sociaux

L’humoriste en larmes

La suite après cette publicité

« Moi quand j’étais à l’école, il y avait une nana qui était populaire (…) des fois j’étais sa copine donc je passais des journées trop bien et puis d’autres jours elle avait décidé que je n’étais plus sa copine. Du coup tout le monde se moquait. C’était très dur. C’était cette fille-là qui gérait si j’étais heureuse ou pas » , affirme-t-elle.

« Il y a une période où ça a vraiment été dur, les gens se moquaient de moi en permanence. Le pire c’est quand dans un silence on te lance la vanne : celle qui pique, qui fait mal, et tout le monde rigole sauf toi. Tu as envie de mourir. J’ai tellement de souvenirs de moi seule dans la cour de récré, à marcher et à attendre que le temps passe pour pouvoir retrouver ma famille » , ajoute Inès Reg émue.

Pour son plus grand plaisir, ces difficiles années sont passées : elles sont derrière elle. Inès Reg décide à présent d’en rire. « Comment ma taille peut déterminer si ou non j’aurais des amis ?’ C’est à partir de ce moment-là que j’ai décidé que ma taille serait un atout, mon charme » , finit-elle.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « Petit 2010 de m**de » : pourquoi les ados nés en 2010 sont victimes de harcèlements ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.