Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Mon compagnon m’a dit que … » : Lorie Pester révèle enfin pourquoi elle a renoncé à une deuxième grossesse

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 06 Jan 2024 à 7:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Invitée du podcast InPower, Lorie Pester s’est confiée sur son parcours du combattant pour devenir mère. Un chemin parsemé d’obstacles qui n’a pas été sans conséquences.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Je ne peux plus » : Lorie fait une triste révélation

À l’âge de 38 ans, Lorie Pester donnait naissance à son premier et unique enfant. En août 2020, la comédienne et son compagnon Yann Dernaucourt ont goûté aux joies de la parentalité, après l’arrivée de la petite Nina. Ce parcours n’a cependant pas été de tout repos pour la chanteuse. Elle a en effet eu recours à une Procréation Médicalement Assistée (PMA).

Au micro de Louise Aubery, dans son podcast InPower, le 2 janvier 2024, l’interprète de J’ai besoin d’amour s’est livrée sur son long combat pour devenir maman. Après avoir discuté longuement avec le père de sa fille, elle a alors pris une décision radicale.

La suite après cette publicité
Lorie
Lorie @ Capture d’écran YouTube
La suite après cette vidéo

Lorie Pester révèle pourquoi elle ne pourra plus jamais avoir d’enfant

À l’instar d’Enora Malagré ou encore de Laëtitia Milot, Lorie Pester a souffert de l’endométriose. Elle a longtemps lutté contre la maladie. Malgré tout, elle n’a pas abandonné son désir devenir mère. De ce fait, le couple a eu recours à la PMA. Là encore, elle a fait face à des difficultés. Lors de cette récente interview, la maman de 41 ans s’est confiée sur son douloureux combat.

La suite après cette publicité

« C’était horrible, j’avais des piqûres d’hormones, je crois que j’étais surdosée donc c’était les montagnes russes. Un coup j’éclate de rires, cinq minutes après j’avais envie de sauter par la fenêtre, j’avais des nausées du matin jusqu’au soir »

Inquiet pour sa santé, le papa de Nina a conseillé à Lorie d’avoir recours à une ablation de l’utérus.

La suite après cette publicité

« Après l’accouchement, les douleurs sont revenues mais de plus belles et là, je ne pouvais plus, franchement. Mon compagnon m’a dit que ce n’était plus possible, donc on a longtemps parlé pour savoir si on voulait un autre enfant. Il avait déjà un petit garçon qui a 12 ans, donc à la maison a un garçon et une fille, c’est cool, c’est déjà bien. On a quand même des métiers où on bouge un peu dans tous les sens. Et moi, je ne me voyais pas repartir avec des piqûres d’hormones, une nouvelle FIV (Fécondation in vitro), franchement c’est épuisant »

À lire aussi : Lorie Pester : La chanteuse fait un choix de carrière étonnant

La suite après cette publicité

« C’est irréversible »

Pour ne rien arranger, Lorie était aussi atteinte d’adénomyose, « la cousine de l’endométriose sauf que c’est dans l’utérus ». Ainsi, l’interprète de Près de moi est passée sur le billard.

« (…) même quand on en parle avec son compagnon, qu’on est sûre de soi, sur la table d’opération (…) j’étais encore en train de pleurer. C’est irréversible »

La suite après cette publicité

Une décision difficile, mais nécessaire.

À lire aussi : Lorie super hot dans un trikini au bord de la piscine : elle ne passe pas inaperçue !

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.