Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Nicolas Hulot accusé de viol : sa ligne de défense ne passe pas

Publié par FJ le 28 Nov 2021 à 15:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce jeudi 25 novembre 2021, France 2 diffusait un nouveau numéro de son magazine Envoyé SpécialEt le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier a particulièrement fait parler. Et pour cause l’un des trois numéros était consacré à Nicolas Hulot.

La suite après cette publicité

L’ancien ministre de la Transition écologique est accusé de viol et d’agressions sexuelles par plusieurs femmes. Interrogé par Elise Lucet, il a tenu à réagir. 

nicolas hulot accusation viol reponse

>>> À lire aussi : Nicolas Hulot : cette célèbre animatrice qui l’accuse d’agression sexuelle

Nicolas Hulot visé par plusieurs accusations

La suite après cette publicité

C’est un documentaire qui fait énormément parler. Gardé secret pendant quatre ans, Elise Lucet a dévoilé ce jeudi 25 novembre 2021 le résultat de quatre ans d’enquête. En effet, en 2018, Nicolas Hulot est accusé d’agressions sexuelles par une jeune femme, mais sa plainte sera placée sans suite.

Juste après, les équipes d‘Envoyé Spécial décident de se pencher sur le sujet et recueillent le témoignage de cinq femmes qui assurent avoir été agressées sexuellement ou violées par l’ancien visage d’Ushuaïa. 

>>> À lire aussi : Twitter réagit à la démission de Nicolas Hulot et c’est hilarant !

La suite après cette publicité

L’ancien ministre se défend

Interrogé par Elise Lucet, Nicolas Hulot n’a pas souhaité s’exprimer directement face caméra. Mais la journaliste a décidé de dévoiler l’enregistrement téléphonique de leur premier échange, lorsqu’elle lui annonce l’énorme travail d’enquête qui a été fait.

« Bon… Voilà autre chose. On ne me foutra jamais la paix. C’est pas possible quoi », commence-t-il par déclarer en soupirant. Anéanti, il refuse de se défendre, car selon lui, la parole des femmes est sacrée et primera toujours sur son témoignage :  » Mais oui, mais vous savez très bien que cela sera parole contre parole. Ce qui est normal aujourd’hui, la parole des femmes est sacrée. La parole des hommes elle est mise en cause, donc ce n’est même plus la peine de se défendre.

La suite après cette publicité

Le procès médiatique est fait à l’avance. Non, et puis je vous le dis franchement, je n’ai pas non seulement la force, non pas parce que je crains ce que j’ai fait, mais parce que c’est tellement abject, tellement odieux, tellement à des années-lumière de ce que j’ai toujours été et ce que je suis ». 

Nicolas Hulot insiste ensuite à plusieurs reprises sur le fait qu’il n’a jamais commis ce genre d’acte, avant de raccrocher de manière brute : « Je ne vous raccroche pas au nez mais je vous quitte, voilà ». Une défense qui n’a visiblement pas convaincu. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont regretté qu’il insiste tant sur le fait que la parole des femmes soit « sacrée« , comme si elle ne pouvait pas être « vraie« . 

Dans l’attente d’une enquête, Nicolas Hulot reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés. 

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « Elle l’excitait trop » : nouvelles révélations dans l’affaire Nicolas Hulot