Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Condamné après avoir frappé son chien, la sanction du rappeur Timal jugée insuffisante

Publié par Gabrielle Nourry le 02 Sep 2022 à 13:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après Kurt Zouma qui avait maltraité son chat en vidéo, une autre personnalité a créé la polémique. Le rappeur Timal s’est filmé sur les réseaux sociaux en train de frapper son chien. L’homme de 25 ans a comparu ce jeudi 1er septembre devant le Tribunal de Meaux et a été reconnu coupable d’actes de cruauté envers un animal domestique.

La suite après cette publicité

Timal condamné à payer une amende de 6 000 euros

Mardi 30 août, le rappeur Timal a posté une vidéo sur le réseau social Snapchat dans laquelle il frappait à plusieurs reprises avec son pied la tête de son chien. Une punition donnée par le jeune homme car son animal avait uriné sur le tapis.

La suite après cette vidéo
timal
La suite après cette publicité

L’artiste de 25 ans a rapidement supprimé la vidéo avant de réagir. Quelques minutes plus tard, il a justifié les coups par de l’éducation. Face à la polémique, la Fondation 30 millions d’amis a pris en charge l’affaire et a porté plainte. Le rappeur a ainsi été interpellé et placé en garde à vue le lendemain de sa vidéo.

Ce jeudi 1 er septembre, Timal a été condamné par le tribunal de Meaux à une amende de 6 000 euros pour « actes de cruauté envers un animal domestique » . S’il ne règle pas cette somme, il s’expose à 120 jours d’emprisonnement. Outre l’amende, le jeune homme a également interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans.

Le rappeur a reconnu les faits de maltraitance

La suite après cette publicité

« C’est une peine adaptée à la situation puisque Timal a reconnu les faits et surtout a exprimé des regrets extrêmement sincères. La vidéo n’est pas du tout représentative de la manière dont il a toujours traité ses animaux » , estime son avocate, Me Elise Arfi.

Les deux chiens Vatos et Arya ont été confiés à l’association Action Protection animale et placés en famille d’accueil. Les associations jugent la peine du rappeur pas suffisamment dissuasive.

https://twitter.com/ActionAnimale/status/1565381818035101697
La suite après cette publicité

Selon l’avocate de la Fondation 30 millions d’amis, « le fossé se creuse entre une opinion publique ultra sensibilisée qui n’accepte plus les atteintes faites aux animaux et des peines infligées qui sont très en deçà des peines maximales« .

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.