Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Salt Bae : le restaurateur star des footballeurs est à la tête d’une incroyable fortune !

Publié par Jessy le 03 Fév 2021 à 18:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si vous ne le connaissez pas encore, Salt Bae est très connu chez les sportifs. De son vrai nom Nusret Gökçe, le célèbre boucher a réussi à se faire un véritable nom dans la restauration, adulé par les nombreux footballeurs du monde entier. Et à force de les servir, l’homme a accumulé une fortune considérable, s’élevant à plus de 40 millions d’euros !

À lire aussi : Marion Cotillard, Michel Drucker, Cyril Hanouna : les étonnants salaires de ces stars !

Salt Bae : l’enfance du riche restaurateur des stars du football !

Tout le monde connaît Salt Bae grâce à la célèbre vidéo de lui en train de saupoudrer une viande de sel de manière très théâtrale. Des images qui lui ont permis de se faire un nom dans le monde de la boucherie et de la restauration. Désormais, nous pouvons même partager des gifs de Salt Bae. Mais qui est-il ? D’où vient-il ? Et la restauration était-elle sa première vocation ?

Né sous le nom de Nurset Gökçe, l’homme est né en Turquie, avant de déménager avec sa famille à Darica avec ses parents et ses trois frères. Issu d’une famille de mineurs, l’homme a connu la pauvreté. Mais depuis son enfance, Salt Bae n’a qu’un rêve : ouvrir son propre restaurant. « J’ai toujours souhaité ouvrir mon propre restaurant » expliquait l’homme à NBC News.

« J’ai quitté l’école et j’ai commencé à travailler comme apprenti boucher »

Alors que sa scolarité n’est pas toujours rose, Salt Bae décide de quitter les bancs de l’école après des problèmes financiers en 1994. « Je suis sortie de l’école en 1994, à l’âge de 13 ans […] en raison de problèmes financiers et j’ai commencé à travailler comme apprenti boucher » révèle-t-il à NBC News.

Pendant 13 ans, l’homme sera apprenti boucher à Istanbul, avant de se rendre à Buenos Aires, en Argentine, afin de suivre une formation sur l’industrie internationale de la viande. Une expérience enrichissante, puisque l’homme retrouve ses premiers amours, et décide de rendre aux Etats-Unis.

À lire aussi : Combien gagne le couple Macron ?

De la pauvreté à la richesse : il pèse aujourd’hui 40 millions d’euros

Alors qu’il souhaite se rendre aux Etats-Unis, le pays lui refuse 5 fois son visa, avant d’enfin recevoir un visa de 3 mois en 2009. De retour à Istanbul, l’homme se lance et ouvre son premier restaurant, le Istinye Park Shopping Mall. L’affaire marche bien, et Salt Bae commence à toucher son rêve du bout des doigts. Ce dernier ouvre même plusieurs restaurants, dont le Gocke’s Nusr-Et Steakhouse, à Abu Dhabi. Mais sa notoriété, il la doit à la vidéo qu’il publie en 2017 sur Instagram, où les internautes le voient trancher un steak et le saupoudrer théâtralement de sel.

Leonardo Di Caprio, Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo : ils se l’arrachent tous !

Finalement, après une enfance difficile, l’homme a réussi à tirer son épingle du jeu. Alors que son geste théâtral pour saler une viande est devenu virale, de nombreuses stars se sont bousculées à la porte de son restaurant pour le voir saler leur viande en personne.

Aujourd’hui, de nombreux footballeurs partagent des photos de leur venue dans le restaurant de Salt Bae, qui pèse aujourd’hui plus de 40 millions d’euros. L’homme est même plus riche que certains footballeurs comme Mbappé, Mohamed Salah ou encore Paul Pogba.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nusr_et#Saltbae (@nusr_et)

Mais en 2017, Salt Bae fait un bad buzz avec sa viande recouverte d’or qui coûte 270 euros, 1200 euros selon les rumeurs. Sur Internet, les internautes n’ont pas tardé à montrer leur mécontentement face au cliché de Franck Ribéry mangeant une entrecôte recouverte d’or.

Les critiques se sont rapidement calmées, mais de nombreux critiques culinaires. Steve Cuozzo, un grand critique New-Yorkais, a d’ailleurs qualifié Salt Bae « d’arnaque numéro 1 » dans le New-York Post. Il n’y a pas à dire, le célèbre restaurateur ne plaît pas à tout le monde, mais cela ne l’empêche pas d’être extrêmement riche !

 À lire aussi : Jean-Pierre Fanguin accusé d’escroquerie : Il met les choses au clair !

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail