Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Obsèques de Stéphane Bern : ce que l’on sait

Publié par Déborah Attias le 29 Juil 2023 à 11:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En décalage avec ses confrères, Stéphane Bern a un temps d’avance sur les autres ! Y compris pour ses funérailles… On fait le point !

Stéphane Bern, un animateur mythique et un passionné

À la fin des années 90, les Français découvrent l’univers incroyable de Stéphane Bern. Passionné par les têtes couronnées, il est incollable à ce sujet. Souvent houspillé par ses pairs, il préfère balayer les critiques d’un revers de la main. Et pour cause, des souvenirs, il a en à la pelle !

Lorsque France Télévisions lui confie les clés de Secrets d’Histoire, Stéphane Bern est sur un petit nuage. En effet, pour ce féru du patrimoine, c’est l’occasion ou jamais de montrer les plus beaux vestiges du monde. Presque deux décennies après le premier numéro, l’émission continue de pulvériser des records d’audience.

Côté vie privée, Stéphane Bern est plus heureux que jamais. Contrairement à d’autres, il n’a jamais tenu à conserver secret sa préférence pour les hommes. Amoureux de Yori, le couple a une foule de projets. Hélas, au fur et à mesure, l’ancien sociétaire des Grosses Têtes réalise avec effroi que son hôtel particulier tombe en ruine. Pire encore, les nuisances olfactives du quartier lui donnent la nausée. En somme, c’est un cauchemar éveillé et non plus un conte de fées.

Ne supportant plus la saleté ni la morosité, Stéphane Bern interpelle régulièrement Anne Hidalgo. Celle qui a succédé à son ami Bertand Delanoë fait la sourde oreille. Encore traumatisé par l’incendie de Notre-Dame, il ronge son frein. La goutte d’eau, c’est la pandémie !

Après avoir comparé Paris à une « ville poubelle » et vendu aux enchères tous ses meubles, le duo prend la poudre d’escampette en direction de l’Eure-et-Loir.

Stephane Bern

Un constat fracassant

Sur place, Stéphane Bern a du pain sur la planche. Forcé de faire des rénovations en urgence, il casse sa tirelire pour concrétiser son rêve. Une fois le chantier terminé, il décide d’en ouvrir les portes aux touristes. Donc, si vous êtes dans le coin de Thiron-Gardais, il vous fixe rendez-vous au Collège Royal. Tel que vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, c’est un véritable havre de paix.

Face à nos confrères de Gala, l’animateur a expliqué déjà savoir ce que deviendrait ce bien quand il partira. Après son décès, tout est planifié à la seconde près puisque le bien « reviendra à la Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire et le Patrimoine » . Par conséquent, « ce ne sera plus une résidence privée » .

De plus, après de nombreuses négociations, il décroche le gros lot auprès du préfet ! Il a eu « l’autorisation d’y avoir son tombeau » . Il a ainsi déjà tout « prévu » dans les moindres détails.

Affolés, certains admirateurs de la première heure se demandent s’il ne cache pas une maladie incurable. Qu’on se rassure, Stéphane Bern va très bien. Amusé, il titille encore davantage la curiosité des fans. Et quoi de mieux que de conclure en plaçant une allusion historique ? Non, il ne se comporte pas comme « Sarah Bernhardt [qui dormait] dans [son] cercueil ! » .

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER