Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Les Z’amours : un couple en plein ébat raconte s’être fait surprendre par la police ! Hilarant !

Publié par Claire JONNIER le 05 Jan 2020 à 7:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’année 2019 se termine en beauté sur le plateau des Z’amours ! En effet, ce couple passe aux aveux sur une situation particulièrement délicate. Alors qu’ils avaient décidé de s’offrir un moment d’intimité dans une voiture en marge de la ville, ils se font soudain surprendre par la police en pleine partie de jambes en l’air ! Une séquence hilarante à découvrir en vidéo :

>> À lire aussi : Les Z’amours : gros malaise avec ce candidat qui a eu une relation avec un membre de sa famille

Les Z’amours : une partie de jambes en l’air qui tourne mal

Ce n’est pas la première fois que des anecdotes croustillantes sont dévoilées sur le plateau des Z’amours. Mais en cette fin d’année 2019, c’est certainement la première fois que Bruno Guillon accueille un couple transgenre. Et c’est ainsi que ce samedi 28 décembre, Baptiste et Byankah se prêtent au jeu des questions-réponses.

Dans une ambiance détendue et volontiers festive, c’est donc le moment d’aborder des anecdotes croustillantes. En effet, le présentateur s’intéresse aux fois où les candidats ont été surpris en plein acte. Du coup, c’est Baptiste qui se lance avec une histoire déroutante. Car ce jour-là, ils décident de prendre la voiture pour se rendre à l’extérieur de Bordeaux, direction un petit bois pour un moment d’intimité. Sauf que tout ne s’est pas exactement passé comme prévu…

>> À lire aussi : Les Z’amours : une candidate frustrée au lit crée un gros malaise sur le plateau (vidéo)

Quand la police s’invite

Sur le plateau des Z’amours, Baptiste se lance donc dans l’anecdote de ce moment particulièrement gênant qu’il partage avec sa compagne. En effet, à ce jour-là, il décide de se rendre dans un bois, à la lisière de Bordeaux, pour partager un moment d’intimité. “Elle était en train de me faire du bien”, commence-t-il d’un regard malicieux.

“Mais le problème, ce qu’on n’avait pas compris c’est que c’était un bois où les prostituées ont leurs clients, et ils ont cru que c’était une prostituée !” Médusé, Bruno Guillon ne peut retenir un « Mais non !” alors que le candidat continu dans ses révélations. “On s’est fait piéger mais on en a rigolé après. Même avec la police on en a rigolé, mais sur le coup non”.

>> À lire aussi : Top 100 des meilleures blagues drôles

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.