Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Alexandre Benalla : nouveau rebondissement dans l’affaire des enregistrements détenus par Médiapart

Publié par Leslie le 23 Jan 2020 à 6:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alexandre Benalla se trouve dans une mauvaise passe. Des enregistrements de discussion détenus par Mediapart et remis à la justice dévoilent en effet qu’il a eu des échanges avec Vincent Crase. Comme l’ont rapporté 20 Minutes et France Info, celui qui fait l’objet de deux mises en examen, demande à ce que ces enregistrements soient annulés.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Alexandre Benalla futur maire d’une grande ville française ? Il lance la folle rumeur !

Des échanges compromettants pour Alexandre Benalla

La suite après cette vidéo

Ces enregistrements concernent donc des échanges entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, qui était présent sur la vidéo du 1er mai à l’origine de l’affaire. Ces discussions sont compromettantes pour les deux hommes puisque à ce moment là, ils étaient sous contrôle judiciaire. Il leur était interdit de communiquer, or ils ont violé cette interdiction. A cette époque, l’ancien chargé de mission de l’Élysée mettait en avant le soutien de son patron : Emmanuel Macron. Dans le respect du secret des sources, Mediapart a cependant toujours refusé de dévoiler l’origine et la manière dont ces enregistrements ont été obtenus.

La suite après cette publicité

Le bras droit d’Emmanuel Macron avait déjà porté plainte en février 2019 concernant ces discussions dévoilées.

Enregistrements compromettants pour Alexandre Benalla

>>> A lire aussi : « Tous des cons, Alexandre, sois zen et fort » : des sms embarrassants entre Alexandre Benalla et l’Elysée dévoilés !

Alexandre Benalla prépare sa défense

La suite après cette publicité

Afin que sa requête soit acceptée, Alexandre Benalla va donc jouer sur la légalité de l’obtention de ces documents. “La démarche d’Alexandre Benalla est habile. Comme il y aura toujours un doute sur l’origine des enregistrements, il s’engouffre dans la brèche juridique pour en demander l’annulation”, a expliqué une source proche à 20 Minutes.

Toujours d’après le journal, cette demande sera examinée le 4 février prochain. la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris s’en chargera lors d’une audience à huis clos.

> Affaire Benalla : une bande-dessinée sur le scandale publiée à l’automne 2019

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.