Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Prison ferme pour Sarkozy : Carla Bruni réagit à la condamnation de son mari

Publié par Brandon Clouchoux le 01 Oct 2021 à 11:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est ce jeudi 30 septembre 2021, que la sentence est tombée : Nicolas Sarkozy a été condamné à un an de prison ferme pour « financement illégal » de sa campagne présidentielle de 2012. Suite à sa condamnation, Carla Bruni a tenu à soutenir son mari sur Instagram.

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy

Voilà près de 10 ans après la présidentielle de Nicolas Sarkozy. Ce jeudi 30 septembre, le verdict est donné au sujet de l’affaire Bygmalion : l’ancien président a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris, à un an de prison ferme pour « financement illégal de campagne » . Sa peine pourra être aménagée sous le régime de la surveillance électronique.

Suite à l’annonce de sa condamnation, Carla Bruni-Sarkozy, qui n’est autre que son épouse, a souhaité réagir sur les réseaux sociaux : elle a publié un cliché sur Instagram, pour le soutenir. Sur cette photographie, publiée le jeudi 30 septembre 2021, on peut voir la chanteuse dans les bras de son mari. L’ex chef de l’Etat est de dos, Carla Bruni face à l’objectif.

L’ancienne top-modèle a mis en légende, un simple cœur rouge, qui témoigne de l’amour qu’elle porte à Nicolas Sarkozy, qu’elle a épousé le 2 février 2008.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par Carla Bruni (@carlabruniofficial)

>>> À lire aussi : Prison ferme pour Sarkozy : le verdict est tombé

Nicolas Sarkozy réagit lui aussi

Suite à cette publication, Nicolas Sarkozy peut donc bien compter sur le soutien de la mère de Giulia. « Je suis fière de toi mon amour, comme tu es clair, comme tu es droit, comme tu es fort et comment tu restes debout envers et contre tout et dans toute cette boue«  , avait-elle déjà écrit sur Instagram, en mars 2018, après que son mari ait été mis en examen dans l’enquête sur les soupçons de financements libyens.

L’ancien chef de l’Etat décide lui aussi de réagir sur les réseaux sociaux – Twitter, notamment -, au sujet de sa condamnation : « On ne peut pas être sanctionné deux fois pour les mêmes faits » . Selon lui, le droit « a été de nouveau bafoué par la méconnaissance des décisions du Conseil constitutionnel » .

« C’est la certitude de la justesse de ce combat qui me donne l’énergie qui permet de surmonter les épreuves et de résister aux vaines tentatives d’humiliation » , a-t-il ajouté, en soulignant particulièrement l’appel qu’il avait fait pour sa condamnation.

>>> À lire aussi : Ce tweet que Nicolas Sarkozy regrette amèrement aujourd’hui !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0