Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Élections législatives : Marion Maréchal Le Pen fait une grande annonce

Publié par Lou Tabarin le 18 Mai 2022 à 18:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Marion Maréchal Le Pen avait renoncé à sa candidature aux prochaines élections législatives car elle devrait accoucher en même temps. En revanche, la vice-présidente de Reconquête a trouvé un moyen de soutenir Éric Zemmour. Désormais, appelez-la madame la suppléante de Stanislas Rigault, candidat dans la deuxième circonscription du Vaucluse.

Marion Marechal et Zemmour

 

Elle sera bien présente aux législatives

Interrogée à la fin du mois d’avril au sujet de sa potentielle candidature aux élections législatives, Marion Maréchal avait laissé planer le mystère : « je ne suis pas sûre de pouvoir mener cette bataille à 100 % en tout cas sur le terrain » . Il faut dire qu’elle a une bonne excuse. Enceinte de huit mois, elle devrait accoucher fin juin, pile au moment où le verdict sera tombé.

Le mercredi 18 mai, Marion Maréchal a fait une grande annonce. Elle sera tout de même présente aux législatives, mais en tant que suppléante de Stanislas Rigault. Le jeune homme de 23 ans pourra compter sur sa précieuse aide en cas de pépin. La femme de Vicenzo Sofo est ravie de ce nouveau rôle, qu’elle exercera bénévolement.

Un soutien sans faille à Éric Zemmour

Elle est à l’origine du véritable coup de théâtre de la présidentielle 2022. Marion Maréchal, ex-députée du Rassemblement national aux côtés de sa tante Marine Le Pen, avait finalement décidé de se rallier à Éric Zemmour le 6 mars dernier. Après la défaite du candidat, tous les regards étaient rivés sur elle et son futur dans la vie politique.

Il faut dire que chez Reconquête, rien n’allait. Le porte-parole du parti Antoine Diais a annoncé sa démission par SMS tandis que Jean Messiah a lui aussi délaissé l’homme politique d’extrême droite. Marion Maréchal ne souhaite pas suivre cette voie, bien au contraire. Elle vient de quitter son poste de directrice générale de l’ISSEP à Lyon pour préserver l’indépendance de l’école de sciences politiques et se consacrer à son « activité politique avec Reconquête » .

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0