Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : pris à partie dans par un enseignant, il répond sèchement (vidéo)

Publié par Leslie le 15 Jan 2020 à 12:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron était en déplacement dans la ville de Pau, le mardi 14 janvier. Venu assister à une table ronde sur la transition écologique, le Président de la République a été pris à partie dans une vive discussion avec un  professeur de mathématiques. Un échange houleux que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron violemment insulté par une célèbre actrice ! (vidéo)

Emmanuel Macron rencontre un gréviste

La suite après cette publicité

Le Président de la République était donc à Pau pour participer à une assemblée sur la transition écologique. Dès son arrivée au Palais Beaumont, le chef de l’Etat a été interpellé par un professeur de mathématiques. L’enseignant dans un collège a en effet rejoint le mouvement de grève depuis huit jours. Très en colère, l’homme a voulu débattre avec Emmanuel Macron au sujet de la réforme des retraites. Or, le ton employé par le gréviste n’a pas du tout plu au mari de Brigitte Macron.

« Monsieur, je suis gentil, moi. Vous êtes là, vous criez à partie et vous n’êtes pas sympathique, ni respectueux. Faisant fi de tout ça, je viens vous voir et je parle. Ne me donnez pas de leçon de respect je vous en prie ou appliquez-les à vous-même ! », lui a-t-il lancé, comme l’a rapporté le Parisien.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : grosse révélation sur les coulisses de ses voeux aux Français…

La suite après cette publicité

Une discussion très houleuse

Cependant, le professeur de mathématiques ne s’est pas laissé impressionner. « Pour se faire entendre, il faut parfois crier monsieur Macron », lui a-t-il répondu. Emmanuel Macron lui a alors rétorqué : « L’exemplarité est aussi utile ». Le gréviste s’est alors attaqué à la décoration reçue par Jean-François Cirelli et Serge Weinberg : « Ce n’est pas en donnant la Légion d’honneur à BlackRock et au président de Sanofi qu’on l’est. La réforme des retraites est un cadeau à tous ces gens-là. Les gens vont être obligés de cotiser à côté! ». Ce à quoi a répondu le chef de l’Etat : « C’est faux ! ». Avant de tourner les talons et de rejoindre la salle.

> Emmanuel Macron a t-il dit aux Français de se « débrouiller » pour payer leurs retraites !?

La suite après cette publicité