Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Éric Zemmour blessé lors de son premier meeting : il porte plainte

Publié par Justine le 06 Déc 2021 à 10:57
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La campagne présidentielle d’Éric Zemmour débute sur les chapeaux de roues ! Alors que l’homme politique profitait de son premier meeting pour rencontrer ses partisans, un manifestant l’a agressé et blessé. Retour sur cet événement.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

>>> À lire aussi : Bagarre générale au meeting d’Eric Zemmour suite à une intervention de SOS Racisme (vidéos)

Éric Zemmour blessé pendant son premier meeting

Ce dimanche 5 décembre se déroulait le premier meeting d’Éric Zemmour pour son nouveau parti baptisé « Reconquête ». Il a choisi la ville de Villepinte en Seine-Saint-Denis, pour rencontrer ses partisans. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le polémiste va se souvenir du début de sa campagne présidentielle ! En effet, durant ce rassemblement, des manifestants de SOS Racismes et des partisans, ont créé de véritables scènes de violences, prenant ainsi Zemmour à partie.

Alors qui fendait la foule avec son équipe afin de rejoindre la scène, un manifestant lui a sauté dessus afin de lui attraper la tête. En se débattant, le candidat s’est foulé le poignet. Cet événement s’est déroulé aux alentours de 17h30. Finalement, le candidat d’extrême droite a pu rejoindre la scène et le manifestant a immédiatement été interpellé.

>>> À lire aussi : Un célèbre présentateur de France 2 vit une idylle avec une femme politique : sa carrière bouleversée

Éric Zemmour compte porter plainte

Il s’agit d’un homme qui a été escorté à l’extérieur de la salle, avant d’être placé en garde à vue par les forces de l’ordre pour « violences avec préméditation ». Ce dernier est « connu pour des faits de droit commun ».

D’après l’entourage d’Éric Zemmour, le candidat a le poignet foulé et s’est vu prescrire 9 jours d’ITT (Incapacité Temporaire de Travail), révèle BFM TV. Suite à cette violente altercation, le polémiste aurait également décidé de porter plainte, révèle Antoine Diers, le porte-parole du parti. D’après le Ministère de l’Intérieur, cet ITT peut jouer un rôle dans la condamnation de la justice pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende.

>>> À lire aussi : Eric Zemmour attaqué par un homme lors de son meeting à Villepinte : les images de l’attaque dévoilées

0