Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron visé par des tirs : la vidéo scandale

Publié par Quentin VIALLE le 23 Déc 2021 à 14:48
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Deux individus se revandiquant comme les sympathisants d’Eric Zemmour ont posté des vidéos très violentes dans lesquelles ils s’imaginent tirer sur Emmanuel Macron, Raquel Garrido et Alexis Corbière. « Je ne veux ni de votre soutien ni de votre aide », a déclaré le candidat à la présidentielle après la mise en ligne de ces vidéos.

Des vidéos violentes de tirs sur Emmanuel Macron, Alexis Corbière et Raquel Garrido

Ces vidéos ont récemment été révélées sur Twitter par la Jeune Garde, un groupe antifasciste, et Mediapart. Filmé par son camarade, on y voit un jeune homme portant un fusil à lunette. « Ben voyons les amis, on va éclater qui, là ? Du jeune gaucho, du jeune communiste, du jeune bougnoule mental », se vante alors le jeune sympathisant d’Eric Zemmour avant de tirer avec son arme. « Ah, Emmanuel Macron ! », ajoute-t-il avant de tirer à nouveau. Dans une seconde vidéo, le jeune homme armé prend pour cible Raquel Garrido et Alexis Corbière, député LFI.

Après la publication de ces vidéos, Alexis Corbière et Raquel Garrido ont décidé de déposer plainte. Le Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PNLH) a ouvert une enquête pour « menaces de mort et provocation à la haine raciale ». De son côté, Eric Zemmour a fermement condamné les deux auteurs des faits.

Vidéos de tirs sur Emmanuel Macron : Eric Zemmour condamne les deux individus

@JMM

>>> A lire aussi : « Il dit des vérités formidables » : Patrick Sébastien prêt à voter pour Eric Zemmour ?

Eric Zemmour déplore un « spectacle pitoyable »

Dans un communiqué, Eric Zemmour s’est dit indigné d’un « spectacle pitoyable » commis par des « idiots » que le candidat compare à des « hooligans » dans les stades de foot. « Vous ne faites pas partie ni de mes sympathisants, ni de mes militants, et encore moins de mes amis. Je condamne par avance tout ce que vous ferez en mon nom pendant ma campagne. Je ne veux ni de votre soutien, ni de votre aide », a écrit le candidat à l’élection présidentielle.

>>> A lire aussi : « Elle va bouffer du quatre-quarts » : Valérie Pécresse fustige Marie Le Pen (vidéo)

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0