Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Dressing géant, peinture à 35 000 euros et parquet luxueux : François de Rugy réalise 63 000 euros de travaux dans ses appartements, aux frais de l’Etat

Publié par Églantine le 11 Juil 2019 à 17:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après ses fastueux dîners aux frais de la République, François de Rugy a réalisé près de 63 000 euros de rénovation dans les appartements du Ministère de l’Écologie, entre fin 2018 et début 2019, avec de l’argent public, selon Mediapart.

Depuis hier, le numéro 2 du gouvernement est fortement ébranlé. Après les révélations de Mediapart sur les repas privés et luxueux que l’ancien président de l’Assemblée Nationale organisait au sein même de l‘Hôtel de Lassay, le journal d’investigation a révélé que François de Rugy avait refait entièrement les appartements privés du Ministère de l’Écologie pour une somme de 63 000 euros, toujours aux frais de l’État.

>>> À lire en plus : Vins luxueux, homards et champagne : quand François de Rugy se régale aux frais de l’Etat (PHOTOS)

Un dressing à 17 000 euros payé par le contribuable

Situé dans l’hôtel de Roquelaure, boulevard Saint-Germain, dans le VIIe arrondissement de Paris, le logement de fonction du Ministère de l’Écologie a été refait pour la somme de 63 000 euros par le couple de Rugy, entre fin 2018 et début 2019, selon Mediapart. Parmi cette gargantuesque somme se trouve : la peinture à 35 390 euros, un grand dressing à 17 000 euros qui « traverse le couloir, de la cuisine à la chambre » , les sols à 4 639 euros ou encore les salles de bains à environ 6 000 euros. Selon le cabinet de François de Rugy, « le coût de ces travaux est élevé par le caractère particulier du bâtiment et la nécessité de faire appel à des artisans qualifiés. »

Face cette affaire qui ne fait que s’envenimer, les époux de Rugy essaient tant bien que mal de se dépêtrer avec des arguments confus: « Ce n’est pas vraiment un dressing, ce sont des placards. Et quand on est arrivé, il n’y en avait pas ! » répond Séverine de Rugby, l’épouse du Ministre ou encore « Il assure que les peintures, qui n’avaient « pas été refaites depuis 2003 », étaient « craquelées » et présentaient « de nombreuses taches et traces d’humidité » a raconté de Rugy à Mediapart.

(source photo : Mediapart)

(source photo : Mediapart)

Abonnez vous à la Newsletter TDN

>>> À lire en plus : Brigitte Macron : cette lettre qui laisse l’Elysée sans voix…

Des avis qui divergent sur la nécessité des travaux

Néanmoins, selon l’un des peintres de l’appartement, les travaux n’étaient pas essentiels : « On n’était pas dans une nécessité mais plutôt du confort. » Un proche de Nicolas Hulot, ancien Ministre de l’Écologie, a raconté que « l’appartement était nickel et surdimensionné, mais triste. » En septembre 2017, fraîchement Président de l’Assemblée Nationale, François de Rugy parlait d’une désinvolture dans les couloirs de l’Assemblée Nationale :  « Je veux qu’il y ait une comptabilité analytique, transparente, et qu’on sache bien, à l’Assemblée nationale, qu’est-ce qui coûte quoi. Aussi bizarre que ça puisse paraître, aujourd’hui ce n’est pas le cas. »

>>> À lire en plus : Justice : Pourquoi l’Etat a été condamné à verser 500 euros à Salah Abdeslam ?