Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Guerre en Ukraine : un an après, quel est le bilan humain ?

Publié par Elodie GD le 24 Fév 2023 à 21:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Le 24 février 2022 a marqué un tournant dans l’histoire ukrainienne. À cette date, le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné une opération éclair dans le pays voisin. Seulement, un an plus tard, la guerre fait toujours rage en Ukraine. Une guerre qui a entraîné la mort de plus de 300 000 personnes.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : un an après l’invasion, la victoire est proche ?

Plus de 8 000 civils tués

Cela paraît à peine croyable. Pourtant, pour la première fois depuis des décennies, l’Europe est le théâtre d’affrontements sanglants. Tout a commencé le 24 février 2022, date à laquelle Vladimir Poutine donne le top départ pour une opération éclair en Ukraine. Depuis cette date, les troupes armées russes n’ont pas quitté le territoire ukrainien. Pire encore, les conflits n’ont pas cessé, entraînant la mort de centaines de milliers de personnes.

La suite après cette publicité

Volker Türk, le Haut -Commissaire des Nations-Unies est revenu sur le bilan humain des affrontements entre la Russie et l’Ukraine. Il a déploré les pertes civiles. « Plus de 8 000 civils ont été tués en un an de guerre en Ukraine et plus de 13 000 ont été blessés » , a-t-il déclaré. Un bilan malheureusement loin de la réalité compte tenu du manque d’indications, et certains territoires étant difficilement atteignables. Pour sa part, le chef de l’armée norvégienne, Eirik Kristoffersen, a annoncé « 30 000 civils tués » . Ces personnes sont décédées à la suite à des bombardements. D’autres ont été surprises par des mines antipersonnel présentes un peu partout au sol.

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : la menace nucléaire inquiète de plus en plus

La suite après cette publicité

Lourd bilan pour l’armée russe

Concernant le bilan humain du côté des soldats, c’est une tout autre histoire. Officiellement, les chiffres officiels sont un secret bien gardé. Les chiffres communiqués par les uns et les autres ne sont donc que des estimations. Ainsi, Eirik Kristoffersen estime à 180 000 le nombre de morts du côté des troupes russes, et à 100 000 du côté des soldats ukrainiens.

Les services de renseignements britanniques dénombrent eux entre 40 000 et 60 000 morts chez les Russes. Des pertes qui auraient considérablement augmenté depuis le mois de septembre. Un bilan plus lourd du côté de l’armée russe.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Il propose d’utiliser les chiens errants comme des bombes kamikazes en Ukraine

Enfants transférés et civils déplacés

Le conflit suppose l’existence de crimes de guerre. Des crimes de guerre qui prennent la forme de torture, de mauvais traitements de prisonniers ou encore d’attaques délibérées de civils. En tout, ce sont 65 000 cas de crimes de guerre présumés qui ont été déclarés, selon le commissaire européen à la justice, Didier Reynders. En temps de guerre, les enfants ne sont pas épargnés. Au total, près de 16 000 d’entre eux ont été transférés en Russie ou en zones de contrôle russe. Une information communiquée par Kiev.

La suite après cette publicité

À l’issue d’une année d’affrontements, près de 15 millions de personnes ont été déplacées et ont trouvé refuge ailleurs. Ce sont les chiffres communiqués par l’ONU. Ainsi, de nombreux Ukrainiens ont rejoint des pays tels que la Pologne ou encore la France.

Un an après le début des affrontements entre l’Ukraine et la Russie, force est de constater qu’il est difficile d’établir un bilan clair. Les différents pays fournissant des chiffres totalement différents.

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : Les images de l’infranchissable ligne « Wagner » de la défense russe sont impressionnantes (vidéo)