Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Guerre en Ukraine : où se dirigent les réfugiés ukrainiens en Europe ?

Publié par Camille Lepeintre le 09 Mar 2022 à 22:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis le début de l’invasion russe sur le territoire ukrainien, de nombreux civils sont en danger de morts… Certains pays ont proposé leur aide afin de subvenir au mieux à leur protection. Le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) a affirmé que plus de 2 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début du conflit. Mais où se sont-ils réfugiés ?

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : le site de rencontres gay « Grindr » utilisé à des fins stratégiques par les espions ? 

Réfugiés ukrainiens

La Pologne

Le pays frontalier de l’Ukraine, a accueilli mardi 1 204 403 réfugiés, selon le HCR. Le gouvernement polonais a également déclaré vouloir mettre en place un fonds de 8 milliards de złotys (soit 1,60 milliard d’euros) pour les personnes fuyant l’Ukraine. Chaque réfugié recevra également une somme de 300 złotys (l’équivalent de 60 euros).

La Hongrie

Ce pays, loin d’être un habitué des réfugiés, le gouvernement avait notamment fait installer des clôtures en fil de fer barbelé à leurs frontières pour empêcher les réfugiés d’entrer dans leur pays il y a sept ans. Finalement, il a autorisé 191 348 ukrainiens à entrer lundi. Ce sont les directives du Premier ministre, Viktor Orbán, qui a souhaité assouplir les interdictions juste avant les élections d’avril.

La Roumanie

Toujours selon le HCR, la Roumanie, autre pays voisin de l’Ukraine, a accueilli 143 000 réfugiés. Le ministre des Affaires étrangères, Bogdan Aurescu, s’est exprimé sur le sort des Ukrainiens. Il a déclaré que la Roumanie était « ouverte… à tous ceux qui en ont besoin » , et que les réfugiés recevront « tout ce dont ils ont besoin pour se sentir en sécurité » .

La Slovaquie

La Slovaquie de son côté, a accueilli 140 745 réfugiés ukrainiens. Le 24 février dernier, soit le jour même de l’invasion des forces russes en Ukraine, le Premier ministre slovaque, Eduard Heger, s’était déjà prononcé en faveur des réfugiés ukrainiens : « La Slovaquie est prête à aider chaque Ukrainien qui demande une telle aide » .

La République Tchèque

Depuis vendredi, le nombre de réfugiés aurait doublé dans le pays submergeant les centres de traitement et obligeant le centre des congrès de Prague a fermé lundi. Selon le ministre de l’Intérieur, Vit Rakušan, plus de 100 000 réfugiés ukrainiens sont actuellement sur le territoire. « Nous sommes confrontés à une crise des migrants d’une ampleur sans précédent. Nos centres d’enregistrement peuvent servir 8 000 à 10 000 candidats par jour » , a-t-il déclaré à l’agence de presse, Reuters.

La Moldavie

Ce pays qui n’est actuellement pas membre de l’Union Européenne, et qui dépend beaucoup de la Russie en matière de ressource première, a pris le risque d’accueillir 82 762 réfugiés ukrainiens. Tout comme l’Ukraine, la Moldavie a fait savoir récemment qu’elle souhaitait rentrer au sein de l’Europe.

L’Allemagne

Ils seraient environ 30 000 réfugiés ukrainiens à avoir choisi l’Allemagne comme refuge. La ministre de l’Intérieur, Nancy Faeser, avait déclaré à l’hebdomadaire Bild am Sonntag que l’Allemagne était prête à accueillir les réfugiés ukrainiens, peu importe leur nationalité.

La France

La France aurait accueilli 2 500 Ukrainiens, a déclaré le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, dimanche.

L’ Irlande

Le gouvernement irlandais a donné des directives peu de temps après l’invasion des Russes en Ukraine. Il a notamment levé les restrictions de visa, et les réfugiés ukrainiens ne sont pas obligés d’avoir un passeport avec eux. L’Irlande a accueilli 2 200 Ukrainiens selon le ministre du gouvernement irlandais Roderic O’Gorman.

Le Royaume-Uni

Toujours vis-à-vis des visas, le ministère de l’Intérieur a annoncé lundi soir avoir accordé des visas à 300 réfugiés ukrainiens dans le cadre de son programme familial. 17 700 demandes de regroupement de parents sont actuellement en cours d’examen. Le Royaume-Uni fait en sorte d’accélérer le processus de visa.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Anonymous a commencé la « cyberguerre  » contre la Russie

0