Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Gérald Darmanin accusé de viol : les investigations reprennent !

Publié par Manon CAPELLE le 12 Juin 2020 à 16:48
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le ministre a toujours nié les faits. La cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des investigations sur l’accusation de viol qui vise Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics.

La suite après cette publicité
gérald darmanin accusation viol

>>> À lire aussi : Police: Les forces de l’ordre expriment leur colère vis-à-vis du ministre de l’Intérieur

La reprise des investigations pour l’accusation de viol envers Gérald Darmanin

La suite après cette vidéo

Ce mardi 9 juin, la cours d’appel de Paris a ordonné la reprise des investigations sur l’accusation de viol datant de 2009 à l’encontre du ministre Gérald Darmanin. Dans un communiqué publié par les avocats du ministre des Actions et des Comptes publics, il est expliqué que cet arrêté n’était « lié qu’à une question de recevabilité de pure forme ». Aussi, il est rappelé qu’il avait « déposé plainte en dénonciation calomnieuse. »

La suite après cette publicité

La chambre de l’instruction de la cour d’appel n’a pas suivi les réquisitions du parquet général. Elle estime même que le juge d’instruction « ne pouvait se fonder uniquement sur les résultats de l’enquête préliminaire » pour refuser la relance des investigations en 2018. Cette même source a également indiqué : « Il ne s’agit donc pas d’une divergence d’appréciation sur les charges. »

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron sur le point de démissionner ? Cette folle nouvelle révélée !

Deux accusations contre le ministre

La suite après cette publicité

En 2009, Gérald Darmanin est accusé par Sophie Patterson-Spatz de l’avoir violée. À l’époque, la femme se tourne vers l’élu pour tenter de faire annuler une condamnation pour chantage et appels malveillants contre un ex-compagnon, datant de 2004. Gérald Darmanin lui aurait fait du chantage, il aurait échangé son appui auprès de la Chancellerie contre des faveurs sexuelles. La femme aurait alors accepté en mars 2009.

Lorsqu’il était entendu en audition libre, l’élu aurait confirmé avoir eu des relations sexuelles avec Sophie Patterson-Spatz, mais d’après lui, de manière totalement consentie et à l’initiative de la plaignante. En août 2018, la magistrate avait rendu « une ordonnance de non-lieu à informer ». Elle estimait que les faits reprochés n’étaient pas constitués ainsi qu’il n’y avait pas lieu d’ouvrir une information judiciaire.

Une deuxième femme a accusé le ministre, cette fois-ci, pour « abus de faiblesse ». L’accusatrice, une habitante de Tourcoing, explique que Gérald Darmanin aurait demandé des faveurs sexuels contre un logement. Cette procédure a aussi été classée sans suite au printemps 2018.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Etat d’urgence sanitaire: Le gouvernement annonce une excellente nouvelle!

Source : Le Figaro 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.