Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Le programme du RN, c’est un oignon » : Gabriel Attal dézingue les propositions de Jordan Bardella

Publié par Killian Ravon le 20 Juin 2024 à 12:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La scène politique française a connu un moment fort ce mercredi soir lorsque Gabriel Attal, Premier ministre, a affronté Gilles Bouleau sur TF1.

La suite après cette publicité

À seulement 11 jours du premier tour des législatives, il a abordé des sujets brulants, de la sécurité à l’économie, tout en critiquant vigoureusement le programme du Rassemblement national (RN) de Jordan Bardella.

Selon Attal, ce programme serait comparable à un oignon : chaque jour, une couche se pèle, révélant ainsi ses faiblesses et incohérences.

gabriel attal 20h de TF1
La suite après cette publicité

Image illustration Emmanuel Macron prend les européennes comme un coup de pied aux fesses. Macron voit les législatives comme  » coup de pied aux fesses «  Macron voit les législatives comme  » coup de pied aux fesses « 

L’intervention musclée de Gabriel Attal sur TF1

La suite après cette vidéo

Gabriel Attal n’a pas mâché ses mots lors de son passage au 20 h de TF1. Il a commencé par réagir à l’affaire tragique du viol d’une fillette de 12 ans à Courbevoie, caractérisant ce geste d’« abject, insupportable et inqualifiable ». Cette déclaration poignante a rappelé aux téléspectateurs la gravité des enjeux sécuritaires auxquels le pays est confronté. Attal a assuré que les peines seraient « très lourdes et sans appel » pour les coupables, marquant ainsi une posture ferme du gouvernement face aux actes antisémitiques et de violence.

La suite après cette publicité

Cette entrée en matière a posé le ton de l’entretien, démontrant la détermination du Premier ministre à aborder de front les questions cruciales pour le peuple. Il a également appelé les responsables politiques à « mettre des digues sur le sujet de l’antisémitisme », soulignant la recrudescence de ces actes depuis l’attaque du 7 octobre.

Le programme du RN critiqué

Le programme du RN : une promesse sans substance ?

La suite après cette publicité

Passant ensuite aux propositions du Rassemblement national, Gabriel Attal n’a pas hésité à critiquer sévèrement le projet de Jordan Bardella. Selon lui, ce plan se résume à un « oignon » : chaque jour, une mesure est abandonnée, ne laissant finalement que des engagements non tenus et des attentes déçues. Attal a illustré son point en mentionnant la reculade de Bardella sur l’annonce de baisser l’impôt sur le revenu pour les jeunes. « Chaque jour, Jordan Bardella recule sur une mesure sur le pouvoir d’achat, » a-t-il affirmé.

Cette métaphore de l’ognon a capté l’attention du public, soulignant l’argument principal d’Attal : le programme du RN manque de cohérence et de fiabilité. « À la fin, il ne reste que les yeux pour pleurer », a-t-il conclu, ajoutant que ces propositions ne sont « ni sérieuses ni crédibles ».

Attal a également rappelé que le RN s’était opposée à de nombreux dispositifs de protection économique mise en place pendant les crises du Covid et de l’inflation, des mesures qui, selon lui, étaient cruciales pour le pouvoir d’achat des Français. Cette critique incisive visait à déstabiliser l’image du RN en tant que défenseur des intérêts des citoyens.

La suite après cette publicité

jordan bardella interview premier ministre Législatives 2024 : la condition imposée par Jordan Bardella pour être Premier minist […] Législatives 2024 : la condition imposée par Jordan Bardella pour être Premier ministre (vidéo)

Les propositions concrètes du gouvernement

La suite après cette publicité

Gabriel Attal n’a pas seulement critiqué ses adversaires ; il a également mis en avant les interventions et les projets du gouvernement pour renforcer sa position. Parmi ces mesures figurent la « Prime Macron », l’exonération des frais de notaire, et la rénovation de 300 000 logements d’ici 2027. Il a aussi mentionné un apport sur les multinationales qui rachètent leurs actions, une initiative visant à équilibrer la trésorerie publique sans croitre les prélèvements des Français.

Attal a insisté sur le fait que toutes ses propositions sont financées, contrairement aux programmes de ses concurrents du RN et du Nouveau Front populaire, qu’il a jugés irréalisables sans une contribution supplémentaire des Français. « Nous, on n’augmentera pas les impôts. On est les seuls à l’annoncer », a-t-il déclaré, renforçant ainsi l’image d’un gouvernement responsable et pragmatique.

Sur le dossier de l’immigration, Attal a réitéré sa politique d’« accueillir moins pour accueillir mieux », prônant une approche plus sélective et rigoureuse. Concernant la justice des mineurs, il a proposé des sanctions plus fermes et des peines d’isolement, soulignant la nécessité de nouvelles lois pour mettre en œuvre ces mesures.

La suite après cette publicité

Une campagne sous haute tension

La prestation de Gabriel Attal sur TF1 a donné un aperçu clair des stratégies et des priorités de l’État à l’approche du nouveau scrutin. En critiquant le programme du RN tout en présentant des propositions concrètes et financées, Attal a cherché à renforcer la confiance de la population dans sa capacité à diriger le pays.

La suite après cette publicité

Les législatives de 2024 s’annoncent donc comme un véritable test pour le gouvernement, qui doit non seulement défendre son bilan, mais aussi convaincre les Français de la viabilité de ses projets futurs. Gabriel Attal, par sa ténacité et ses arguments incisifs, a posé les bases d’une campagne électorale intense et déterminante pour le destin politique de la France.

Pour ceux qui s’intéressent à la politique et à l’avenir du pays, les prochaines semaines promettent d’être riches en débats et en rebondissements. Et vous, qu’en pensez-vous ? Les propositions de Gabriel Attal sont-elles à la hauteur des attentes des Français ? La parole est à vous !

Image illustration comment voter par procuration Législatives : comment faire sa procuration en ligne, sans se déplacer ? Législatives : comment faire sa procuration en ligne, sans se déplacer ?

La suite après cette publicité