Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Marine Le Pen et son parti interpellés près de l’Assemblée nationale (vidéo)

Publié par Mia le 23 Juin 2022 à 9:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À la suite des élections législatives, Marine Le Pen a fait sa grande entrée à l’Assemblée nationale. Celle-ci accompagnait les députés du RN, alors élus pour y siéger. Un déplacement tout à fait logique étant donné qu’elle souhaite maintenant se consacrer aux décisions de la France par le biais de son parti. Cependant, l’arrivée du RN à l’Assemblée, suivi de Marine Le Pen, ne s’est pas passé comme prévu. Cette dernière a été interpellée par une élue écologiste activiste, armée d’une banderole qui visait directement le Rassemblement national. Regardez ça en vidéo.

Marine Le Pen interpellée à l’Assemblée nationale

Dernièrement, Marine Le Pen a fait part de son désir de quitter le paysage politique français. Du moins, en ce qui concerne son poste de présidente du Rassemblement national. Néanmoins, elle demeure aux côtés des représentants de ce parti politique qu’elle a contribué à construire. Particulièrement, celle qui a failli devenir cheffe de l’État à deux reprises compte bien s’infiltrer dans les pouvoirs décisionnaires de la France. C’est dans ce cadre que Marine Le Pen a fait son entrée à l’Assemblée nationale, avec les députés élus de son mouvement.

Cependant, lors de cette arrivée dans les lieux, un petit incident s’est produit. Pour cause, une élue du parti écologiste et activiste pour l’environnement a interpellé le RN à l’entrée de l’Assemblée. Celle-ci brandissait une grande banderole où il était écrit « le problème c’est pas les immigré.es, c’est les 3 degrés » . Soit une mention spéciale pour le Rassemblement National. En effet, le RN est connu pour être anti-immigration, du moins aux yeux de la majorité du peuple.

Une élue écologiste bien connue de la présidente du RN

Cette fois-ci, pas d’agression corporelle pour Marine Le Pen, mais une interpellation lourde de sens à l’Assemblée. La militante et élue qui brandissait la banderole n’était autre que Pauline Rapilly-Ferniot. Celle-ci est conseillère municipale EELV de Boulogne-Billancourt et membre du collectif Ibiza. Collectif qui a d’ailleurs revendiqué l’action. Pour rappel, l’élue écologiste n’en est pas à son premier coup.

En effet, elle a déjà interrompu Marine Le Pen, avant de réitérer à l’Assemblée. C’était durant un de ses discours en avril dernier sur le sujet de la politique étrangère. Lors de cette autre interpellation, Pauline Rapilly-Ferniot brandissait un autre type de banderole. Une banderole avec une photo de Marine Le Pen accompagnée de Vladimir Poutine, avec un cœur.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0